enfant devant un écran
éducation bienveillante

5 astuces pour limiter les écrans avec les enfants

Aujourd’hui, de nombreux professionnels de la santé et de la petite enfance alertent sur la dangerosité des écrans pour le cerveau des enfants. Autant que possible, les écrans sont à éviter pour les touts petits de moins de 3 ans et à limiter pour les enfants plus grands. Je rentrerai dans les détails du « pourquoi les éviter ou les limiter » dans un autre article mais aujourd’hui, intéressons-nous au moyens à notre disposition pour faire sans.

Car oui, à l’heure actuelle, nous sommes continuellement cernés par de nombreux écrans (télé, smartphone, tablette, ordinateur, etc) qui font partis intégrante de notre vie et que, parfois, nous arrivons difficilement à nous en passer. Pour certains d’entre nous, c’est même quasiment devenu impossible de faire sans !

Pour que cette addiction ne rejaillisse pas sur nos enfants, voici 5 astuces que j’ai mises en place chez moi pour éviter les écrans.

 

Limiter les écrans… avec la force de l’exemple 

Chez nous, il n’y a pas de télévision. Par la force des choses, je n’en ai plus eu depuis 2011 (8 ans déjà !) et cela ne me manque pas. Mon compagnon n’en a plus depuis 4 ans non plus et pareil pour lui, ça ne lui manque pas. Comme pour tout, passée une période de sevrage, on s’en passe très bien. On en gagnerait une dans une loterie qu’on le revendrait directement pour nous offrir un weekend ! Et pourtant, avant cela on en regardait des programmes ! Alors, si ça a marché pour nous, pourquoi pas pour vous ?

Voici comment faire. Prenez 5 minutes pour analyser ce que vous regardez à la télévision. Prenez une feuille de papier et un crayon et écrivez tous les programmes que vous regardez au quotidien ou dans la semaine si c’est plus simple pour vous. Écrivez les tous, vraiment tous ! Maintenant relisez votre feuille et dites-vous ce que cela vous apporte dans votre vie personnelle. La réponse sera sûrement « pas grand chose ». Et oui, regarder la télé est juste une habitude que l’on a prise depuis longtemps et elle fait parti de notre quotidien, quand bien même elle nous apporte très peu de bonnes choses.

La télé bouffe le peu de temps disponible dont nous disposons au lieu de le dédier à des activités que nous aurons vraiment choisi comme jouer avec nos enfants, lire un livre sur un thème qui nous tient à cœur, nous balader dehors, parler avec notre conjoint, faire l’amour avec lui même 😉

Et si vous ne me dites « et les infos alors ? », je peux vous répondre qu’il y a la radio ou internet ou alors tout simplement votre entourage. Je ne regarde pas et écoute très peu les infos. Celles qui sont vraiment importantes m’arrivent d’elles-mêmes par mon entourage qui regarde la télé !

Alors pour que vos enfants ne regardent pas les écrans, soyez un exemple pour eux et agissez!

Tout dépend de votre caractère, mais vous pouvez soit diminuer votre temps d’écran en éliminant les programmes vraiment inutiles présents sur votre feuille de papier, soit si vous êtes vraiment décidées, et c’est celle-là la meilleure solution, vous séparer de votre télé. Mettez-la à la cave, vendez là sur le bon coin ou dans un vide grenier. Franchement, c’est une décision que vous ne regretterez pas !

 

Limiter l’usage d’internet 

Quand on parle de limiter les écrans, la télévision est la première chose à laquelle on pense. Mais aujourd’hui, nous sommes cernés 😉 Les tablettes, smartphones et autres ordinateurs sont bien souvent présents dans de nombreux foyers.

A l’inverse de la télé, ces 3 outils sont présents chez moi. Je vais vous dire comment j’en limite l’usage lorsque ma fille est avec moi.

Pour ce qui concerne mon ordinateur, je ne l’allume que lorsque ma file est à l’école ou lorsqu’elle dort. Il m’arrive de l’allumer le weekend si j’ai quelque chose d’urgent à faire et que je sais qu’elle joue dans une autre pièce avec son père.

Pour ce qui concerne le smartphone et la tablette, c’est plus dur de les éviter totalement, car en effet, il est plus facile et tentant de les consulter quelques instants puis de les refermer. Mais les enfants sont loin d’être bêtes et apprennent très vite à se servir de ces objets pour faire défiler les photos ou changer l’épisode de petit ours brun. Et vous savez ce qui se passe lorsque l’on désire reprendre la tablette n’est-ce -pas ? C’est la crise !

Ici, je me suis servie ponctuellement de la tablette pour que ma fille de 3 ans reste tranquille pendant la période où elle a attrapé des poux. Les parents qui connaissent ça savent combien c’est long de checker toute une chevelure au peigne fin …

Après seulement 2 semaines de vérification quasi quotidienne de sa tête, elle demandait de plus en plus la tablette au lieu de jouer avec nous ou sortir au parc. Elle s’énervait plus facilement aussi.

Tout ça m’a vraiment confortée dans la fait que les écrans sont vraiment néfastes pour les tous petits et qu’ils entravant leur développement naturel.

Je m’efforce maintenant de ne plus consulter mon téléphone ou ma tablette devant elle, et moins elle les voit, moins elle les demande.

Voici comment je fais concrètement :

je mets mon téléphone et ma tablette en hauteur, hors de sa vue et de ses mains, sur une bibliothèque par exemple

– lorsque je dois vraiment les consulter, je le fais hors de sa vue et avec un objectif précis puis le repose directement après consultation. J’essaie que cela dure moins d’une minute.

mon téléphone est soit en silencieux, soit en vibreur.

Ce sont des habitudes à prendre, mais je vois qu’après 2 semaines de sevrage, elle demande de moins en moins à consulter la tablette.

 

Limiter les écrans en proposant d’autres activités 

Quels sont les jeux ou activités que vos enfants adorent?

Certains adorent bouger, d’autres aimeront des jeux créatifs, d’autres encore se passionneront pour la cuisine ou les jeux de société.

Personne d’autre ne connaît mieux vos enfants que vous-même ! Alors, quand ils insistent pour se planter devant un écran, transformez-vous en un super GO Parent et proposez-leur une activité qu’ils apprécieront à coup sûr!

Ma fille est très attirée par les activités motrices. Si cela fait un petit moment que je ne me suis pas occupée d’elle et qu’elle commence à s’ennuyer, il peut lui arriver de réclamer la tablette. Je sors alors mon super sourire et lui dis sur un ton enjoué « je vais me cacher, tu comptes ? » ou alors je commence à faire le loup qui la poursuit. Dans la plupart des cas, elle oublie tout de suite son envie d’écran et on commence à jouer.

J’ai remarqué que la demande d’écran apparaît souvent quand elle n’est pas concentrée dans une activité ou que le lien est absent avec moi ou son père. Elle demande alors l’écran comme « pauvre » source de satisfaction immédiate. A nous alors de leur trouver une source de satisfaction « riche » par notre présence et/ou par une activité d’éveil.

 

Limiter les écrans en jouant avec un autre enfant 

S’il y a bien un moment où ma fille ne demande jamais mais jamais un écran, c’est quand elle joue avec un ou plusieurs autres enfants. Que ce soit au parc, à la bibliothèque, chez nous ou chez eux, le simple fait que des enfants soient présents suffit à focaliser ma fille sur les activités et les jeux avec eux.

J’ai bien conscience que le fait que les lieux soient dépourvus d’écran (ou du moins ont des écrans éteints dans le cas de familles où la télévision est présente) est déjà une condition favorable à la limitation de ces écrans. Mais c’est pour vous une piste à envisager pour éviter l’exposition de votre tout petit aux écrans. Quand elle n’est pas contredit sur le long terme, la nature humaine ne ment pas : l’interaction sociale sera toujours préférée à un écran qui capte l’attention du cerveau de manière non constructive.

 

Limiter les écrans en lisant des livres avec votre enfant 

Les bienfaits de la lecture sont nombreux : découverte du livre en lui même, enrichissement du vocabulaire, moment partagé entre un enfant et son parent, enfant actif avec un livre à l’inverse de sa passivité devant un écran… Le livre est une habitude qui se prend au fil du temps, certains enfants accrochent très vite, d’autres mettront plus de temps.

Ma fille a fait partie de la deuxième catégorie. C’est seulement depuis quelques mois qu’elle me demande de lui lire des histoires, auparavant elle n’arrivait à se concentrer pendant un livre entier de son âge. Et puis, à force de patience, sans forcer, c’est arrivé.

L’important avec la lecture est de toujours en avoir sous la main au cas où, de le proposer régulièrement (un peu chaque jour étant l’idéal) et de mettre des livres à disposition de l’enfant pour qu’il puisse décider de les consulter lui-même s’il en a envie. Toute tentative de forcing pourrait aboutir à l’effet inverse donc soyez flexible sur le fait qu’il vous interrompe souvent en vous posant des questions, veuille sauter des pages ou retourner à d’autres pages antérieures. L’important n’est pas la destination, c’est à dire l’histoire en elle même, mais le chemin, c’est à dire l’intérêt que l’enfant porte pour le livre, les images, l’apprentissage des nouveaux mots, la compréhension des situations. Alors prenez vos plus belles voix de personnages et lisez !

J’espère que ces astuces vous serviront pour limiter les écrans, voire totalement les éliminer dans le cas de la télévision;)

N’hésitez pas à me dire où vous en êtes dans vos sevrages d’écran au sein de votre famille ou si vous avez implémenté d’autres astuces pour limiter les écrans. De mon côté, si les poux reviennent, je prendrai l’option des livres, quitte à vérifier la tête de ma fille en plusieurs fois !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

7 commentaires

  • Anne-Lise - Grandir en langues

    Très intéressant car je crois qu’on a toujours besoin d’un rappel ! Ici mon fils n’est pas encore trop demandeur des écrans par contre, nous avons encore beaucoup d’efforts à faire pour ne pas être dessus en sa présence ! C’est encore plus dur quand on bosse de la maison et que le travail passe par les réseaux … Par contre, je plussoie le pouvoir des histoires qui peuvent complètement changer une situation, amener une discussion, un apaisement chez les enfants 🙂

    • J'apprends à être maman

      Courage Anne Lise, tu vas y arriver 🙂 C’est comme tout, c’est une habitude à prendre (ou des habitudes dont on peut se défaire). Tu peux essayer le fait de ne pas avoir ton téléphone sur toi et le poser à un endroit précis comme un téléphone fixe, ou alors si cela ne te stresse pas, te fixer un temps imparti et te mettre un minuteur lorsque tu consultes ta tablette ou ton smartphone? Cela permet de rester productif dans le travail aussi.

  • Katja & Thierry

    Une piqûre de rappel !
    C’est vrai qu’il faut limiter la “consommation” d’écrans. Pas toujours facile.
    Montrer l’exemple est en effet un aspect trop souvent négligé. Les enfants sont influencés par nos comportements et ne comprennent pas qu’on limite leurs heures d’écran si nous sommes nous-mêmes toujours collés devant ceux-ci. La télé, de notre côté, c’est réglé. Nous, parents, ne la regardons plus systématiquement. Uniquement pour un film en famille.
    Plus difficile pour le PC et/ou internet ainsi que les smartphones. Ce sont dorénavant devenus des outils de travail ? Comment faire ?

    • J'apprends à être maman

      C’est vrai que ce sont des outils de travail dont on ne peux plus se passer. Pourrai-tu envisager des solutions comme planifier des plages de travail en dehors de la présence de tes enfants? Est-il possible dans ton travail de différer une réponse à un mail, à un message sur répondeur, au soir par exemple?
      Concernant le PC, j’ai un portable qui est rangé dans sa pochette puis dans la bibliothèque, il devient donc totalement invisible. Le pc portable est facilement dissimulable, en revanche le pc fixe moins. Je sais que ma fille est toujours attirée par la souris du pc en libre service de la bibliothèque municipale. Est-il envisageable de le changer de pièce pour qu’il ne se trouve plus dans les lieux de vie, à la vue quasi constante de l’enfant ?
      Ce sont quelques idées qui me viennent à l’esprit, mais je suis sure qu’il y en a plein d’autres (d’ailleurs les mamans, donnez-nous celles que vous pratiquez chez vous dans les commentaires ! ) J’espère que cela pourra te servir ainsi qu’à d’autres lecteurs aussi 😉

  • Arthur

    Merci pour cet article !
    Ma fille a 15 mois et j’ai eu beaucoup de mal au début à me limiter dans mon utilisation des écrans (majoritairement smartphone, je n’ai plus vraiment de télé). Mais comme vous le dites si bien, quand on en prends l’habitude, on voit la différence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre: "les 7 clés d'une relation sereine et épanouie avec vos enfants"