reduire stress
articles invité

10 façons de réduire votre stress de maman débordée

 

Saviez-vous que le minimalisme peut réellement réduire votre stress de maman ? Personnellement, j’en suis convaincue. Depuis que je désencombre mon logement et ma vie personnelle, je me sens plus légère et ai plus de temps à consacrer à ma famille.

Néanmoins, n’étant pas une spécialiste de la question, lorsque Florian du blog Existence Zen m’a proposé un article invité sur comment réduire le stress de maman grâce au minimalisme, je me suis dit que c’était une bonne idée d’avoir l’avis d’un expert de la question. En plus de ça, comme Florian est un homme, cela permet d’avoir un avis différent du mien sur le sujet.

Je laisse donc la parole à Florian du blog Existence Zen qui va vous dévoiler ses 10 astuces pour réduire notre stress de maman. A toi Florian !

 

***************************************************************************************

 

Vous n’en pouvez plus. Vous avez atteint vos limites. Les disputes, les cris et la montagne de responsabilités vous épuisent. Vous êtes à bout, prête à tout lâcher. Vous vous demandez pourquoi vous semblez être la pire mère de votre entourage. Car, à la base, votre rôle de parent devait être merveilleux. Finalement, il est chaotique.

Vous avez tellement de choses à penser et à faire que vous vivez à toute allure. Vous pourriez même coacher Usain Bolt ! Alors…Juste entre nous… Ne croyez-vous pas que vous devriez ralentir ? Lâcher la pédale, simplifier votre vie ?

Laissez-moi vous dire… Si votre vie se résume aux mots débordement, stress et cris, j’ai une astuce pour vous. Aujourd’hui, je vous invite à réfléchir à vivre plus simplement. En quelque sorte, à parcourir les premiers pas vers un mode de vie minimaliste.

Voici 10 façons grâce auxquelles cet art de vivre fera de vous un parent moins stressé et plus heureux.

Note : le minimalisme est un mode de vie qui consiste à simplifier sa vie pour garder l’essentiel seulement. 

 

1. Vous diviserez par 2 votre temps de ménage

Le ménage : la corvée des parents. Passer de nombreuses heures par semaine à balayer, nettoyer et dépoussiérer, c’est loin d’être un plaisir. Alors, que diriez-vous de diviser par deux vos heures de ménage ? Et vous n’aurez même pas besoin d’appeler une petite fée avec sa baguette magique .

Pour réaliser une telle prouesse, vous devez juste désencombrer votre maison. En éliminant de chez vous bibelots, décorations affreuses et objets non identifiés, vous pourrez libérer vos surfaces planes voire même enlever des meubles chez vous.

Je n’exagère pas. Nous possédons trop d’objets. Vraiment. La plupart ne vous servent à rien. Vous pouvez les remplacer par d’autres. Ou les ignorer totalement. Donc, n’ayez pas peur de faire du vide chez vous. Vous ne vous retrouverez pas à la rue. Vous ne manquerez de rien. Et en prime, vous bénéficierez d’un triple bonus :

  1. vous vous sentirez mieux dans votre maison (car les objets pèsent sur votre mental),
  2. vous passerez moins de temps à faire le ménage
  3. votre chez vous sera propre et épurée.

Tenez, attardons-nous sur ce point précis.

 

2. Vous aurez une maison propre et épurée

Quel plaisir de rentrer chez vous et d’apprécier la déco. De ne plus étouffer par vos nombreux objets. De ne plus avoir de hauts-le-cœur en regardant ce service à thé horrible de grand-mère. Quel plaisir de puiser votre calme dans le vide.

 

 

En désencombrant, votre maison deviendra un sanctuaire de paix. Il sera bénéfique pour vous, mais aussi pour votre famille. Car un endroit reposant permet à votre enfant d’être plus calme. Et il vous permet de réduire votre charge mentale. Vraiment.

La plupart de nos maisons sont encombrées de choses inutiles. Du coup , nos esprits le sont aussi. En désencombrant votre maison, vous pourrez retrouver du calme et de la sérénité. Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, j’ai rédigé le guide ultime pour désencombrer votre maison. Comme ça, vous ne serez pas seule dans ce chantier.

Génial ! Maintenant, vous allez pouvoir réduire votre charge mentale grâce à une technique simplissime.

 

3. Coupez votre agenda en 2

Oui votre agenda ! C’est à dire votre emploi du temps hebdomadaire et les activités interminables qu’il contient.

Je vais peut-être être catégorique. Mais c’est pour votre bien. Je vous le promets. Prenez votre agenda, et rayez (ou effacez) la moitié de vos activités. Faites-le vraiment. Rien que pour l’expérience. Prenez votre planning, et demandez-vous quelles choses vous garderiez si vous deviez en supprimer la moitié.

Parce qu’à force de remplir votre agenda, vous ne vivez plus pour vous, mais pour les autres. Alors, acceptez de planifier du temps libre. Du repos. Oui mesdames, vous avez le droit de respirer, vous aussi. En plus, ce sera bénéfique pour tout le monde. À vous, comme à votre famille. Parce qu’honnêtement, avoir un dragon à la maison, ça ne plaît à personne 😉 Donc, prenez du temps pour vous, reposez-vous et apprenez à siroter la vie !

Vous y êtes ? Parfait. Maintenant, nous allons mettre une couche à un poulet. Poursuivez, vous comprendrez 😉 

 

4. Éliminez le multitâche

La science le prouve : vous ne pouvez pas faire deux choses à la fois. Alors, arrêtez. Cela ne vous mène nulle part car :

  1. vous faîtes les choses moins bien
  2. vous stressez davantage
  3. vous vous perdez et vous risquez davantage de péter un boulon

Alors, commencez dès maintenant à effectuer une tâche à la fois. En y concentrant toute votre énergie, vous serez plus efficace, et vous prendrez plus de plaisir à faire chaque action. Oui, même la vaisselle.

Donc, aujourd’hui, prenez la ferme décision d’arrêter de changer bébé en même temps que de faire cuire le poulet rôti. Sinon, vous risquez de mettre une couche à un poulet… et de manger votre enfant. J’exagère exprès mais vous comprenez l’idée 😉

Continuons sur notre lancée avec un point fondamental.

 

5. Éliminez vos distractions

 

Coupez. Coupez le pont qui vous relie au monde extérieur. Sinon, vous vous ferez sans cesse harponner par de nombreuses distractions : notifications Facebook, alarme, appel, SMS, visites à l’improviste, objets non identifiés, etc. Donc, si vous voulez devenir plus heureux et plus calme, réduisez-les.

 

 

Pour y parvenir, mettez votre portable en silencieux. D’ailleurs Marie aussi vous en parlait déjà dans son article sur la façon de limiter les écrans avec les enfants.

Parfait. Écoutez bien le point suivant. Il est (très) important.

 

6. Votre enfant est votre reflet

Imaginez… Imaginez les enfants des moines bouddhistes (s’ils pouvaient en avoir). Comment les imaginez-vous ? Accro à la consommation ? Amateur de crème glacée ? Acheteur compulsif ? Boule de nerfs ? Certainement pas. Pourquoi ? Car les enfants sont le miroir de leur parent.

Vous êtes stressée ? Il va l’être. Vous êtes économe ? Il a plus de chance de l’être. Vous êtes bordélique ? Attendez-vous à voir ses jouets traîner partout. En vous changeant vous, vous changerez vos enfants.

Allez, si vous le voulez bien, continuons.

 

7. Un matelas de sécurité gros comme le cul d’un mammouth 

Avec un enfant, les frais peuvent s’enchaîner. Et des frais qui s’enchaînent, c’est du stress en plus au moment de payer les factures. Par conséquent, je vous invite fortement à réduire vos dépenses.

Comment faire ? Concentrez-vous sur l’essentiel. Par exemple, vous pouvez rompre vos abonnements les plus onéreux et les plus inutiles. Ensuite, vous pouvez faire attention à toutes vos petites dépenses qui, cumulées, vous coûtent un bras. C’est simple d’économiser, même avec un enfant. Vous devez juste revoir vos besoins et vos priorités. Car vous avez besoin de peu pour vivre. Vous pouvez même habiter dans un tout petit logement sans problème.

Avec l’argent, découvrez votre deuxième ressource la plus précieuse, le temps. Et comment le minimalisme peut vous aider à en avoir davantage.

 

8. Vous aurez plus de temps pour ce qui compte vraiment

En devenant minimaliste, vous aurez du temps. Car moins de ménage, moins d’activités et moins de distractions en dégagent grandement ! Et aujourd’hui, cette ressource est rare et précieuse.

Pourtant, chaque jour, chaque humain sur Terre a le même nombre d’heures à sa disposition. Mais, nous ne décidons pas de l’utiliser de la même manière. La majorité des gens décident de le gaspiller sur des choses futiles. Tandis que d’autres en prennent soin. Car ils ont compris que le temps était leur allié le plus fidèle.

En vous concentrant sur l’essentiel, et en apprenant à vivre avec moins, vous aussi, vous aurez du temps.Vous pourrez ainsi prendre du repos, lire un livre tranquillement ou même sortir avec des amis. Et ce, sans culpabiliser. Car c’est tout aussi utile à vous-même qu’à votre famille.

Allez, enchaînons sur le point 9.

 

9. Vous ne chercherez pas à être parfaite

Chercher la perfection, c’est comme prendre un TGV qui fonce droit dans un mur. Vous risquez le burn-out parental. Dans un monde parfaitement imparfait, pourquoi chercher la perfection ?

Vous imaginez, vous, une forêt avec des arbres identiques, plantés en ligne droite sans rien qui dépasse ? Ce serait ennuyeux à mourir, n’est-ce pas ? Alors, pourquoi chercher à être parfait ? Dans l’imperfection se trouve la beauté, vraiment.

En étant imparfaite, vous inspirerez votre entourage. Votre réduirez votre stress. Et vous deviendrez un meilleur parent. Donc, lâchez l’égo et acceptez de ne pas être la mère parfaite que l’on voit dans les Disney.

Et maintenant, un point primordial pour une vie de parent heureux et épanoui.

 

10. Vous éliminerez vos relations toxiques

Les relations toxiques ne vous apportent rien. Arrêtez de les entretenir. Vous savez, ce genre de relations qui vous pompent toute votre énergie. Qui, lorsque vous devez aller les voir, vous font soupirer. Car vous savez que vous allez passer un mauvais moment. Et qu’elles vont critiquer l’éducation de vos enfants. Votre façon de vous habiller. Et les rides sur votre visage. Personne ne veut d’elles.

Donc laissez les personnes toxiques entre-elles. Et ce, même si vous les connaissez depuis votre naissance. Abandonnez-les sur le bas-côté. Arrêtez de les voir progressivement. Et vous ne vous en porterez que mieux.

Génialissime ! Place à la conclusion.

 

Vous pouvez devenir ce parent heureux et positif

Vous pouvez réduire votre stress et devenir un parent joyeux. Vous devez juste simplifier votre vie. En rendant tout plus simple, vous deviendrez un parent épanoui et hors du commun.

 

 

Si vous ne savez pas par où commencer, alors désencombrez simplement votre maison. En possédant moins, vous aurez déjà l’esprit beaucoup plus clair, plus aéré et vous deviendrez instantanément plus zen et épanoui. Alors, allez chercher deux sacs poubelles, et jetez tous vos objets cassés ou ceux que vous n’utilisez plus depuis Mathusalem. Vous parviendrez ainsi, petit à petit, à posséder une maison propre et épurée.

Votre chemin vers une vie plus simple ne sera pas toujours de tout repos. Mais vous verrez que finalement, la destination en valait la peine. Et si vous le voulez bien, concluons sur une citation qui devrait vous inspirer :

« Presque tout fonctionnera à nouveau si vous le débranchez pendant quelques minutes, y compris vous. » Anne Lamott

 

Cet article vous a plus? N’hésitez pas à le commenter ou a le partager autour de vous. Et surtout profitez du guide du désencombrement que vous offre Florian , c’est cadeau !

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

17 commentaires

  • Valentine

    Voilà de bonnes raisons de faire un sacré ménage 🙂 Je crois qu’au final, il faut garder ce qui nous nourrit et nous apporte de bonnes vibrations. Tout le reste est superflu… même si faire le tri est un cap difficile à passer.

  • Nath nutri-momes

    Merci pour cet article !
    J’ai toujours l’impression de courir après le temps… donc, d’être non stop stressée.

    j’aime particulièrement le n°1 : diminuer le ménage !!! :-))
    Par contre, ce n’est pas facile à faire : ça fait 3 ans qu’on a fortement trié nos affaires et pourtant, avec 3 enfants, on a encore beaucoup d’affaires qui traînent…
    Je pense refaire un grand tri cet été pour bien démarrer l’année prochaine.

    • Florian

      En effet Nath, c’est même difficile à faire. La peur se mêle à l’incertitude et à la culpabilité. Un gros mélange d’émotions qui rend la séparation avec les objets vraiment complexes 🙂
      Mais courage, le chemin en vaut la peine

  • Nicolas

    Merci à vous deux pour cet article. Personnellement je rajouterais à cette liste un aspect plus “intérieur”… Le fait de se sentir léger ! Moins d’objets c’est moins d’attaches et donc plus de liberté !! Merci 🙂

  • Tiphaine

    Super article 😍 Florian est toujours de bons conseils 😁 du coup j’ai découvert votre blog grâce à lui 😉 merci pour les clés offertes

  • Anne-Christine

    Ah !! désencombrer !! j’ai l’impression de faire cela tout le temps et mes petits lutins ramènent toujours plus de choses à la maison. Ce que je n’ai pas osé faire c’est rayer sur mon agenda… comme une bonne partie concerne mes enfants, c’est un sacré cap à passer 🙂

    • Florian

      Ah, les enfants ! J’en n’ai pas, mais j’appréhende déjà le jour où j’en aurais. Tellement d’encombrement ! :p

      Après, c’est une routine à prendre. Je connais des minimalistes, comme Mino du blog mamanminimaliste.com qui le gère très bien. Ou encore Judith du blog mamansorganise.

      Pour les activités, c’est aussi nécessaire de prendre du temps pour toi. Je sais que c’est le problème de beaucoup de mamans. Elles s’investissent tellement dans leur rôle qu’elle s’oublie ^^

      En tout cas, je te souhaite bon courage Anne-Christine 🙂

  • Patricia

    GENIAL cet article ! C’est tellement vrai, il faut absolument se simplifier la vie.
    C’est ce que je n’arrête pas de dire à mon compagnon qui est un peu maniaque. On ne peut pas passer son temps à entretenir ou acheter des objets. Je m’en rend compte tous les jours. Passer du temps avec ceux qu’on aime, c’est le plus important. Merci ces conseils, beaucoup de gens devraient s’en inspirer 😉

  • Florian

    C’est sûr qu’il y a mieux à faire que passer sa vie à nettoyer des choses inanimées. Et en même temps, peut-être que ça lui procure du plaisir, un sentiment de bien-être. Peut-être même que ça lui permet de combler un manque.
    Merci beaucoup pour ta lecture et ton retour Patricia 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre: "les 7 clés d'une relation sereine et épanouie avec vos enfants"