bibliothèque

Le cododo : pourquoi , comment

Cododo …

C’est un mot que je ne connaissais pas avant ma grossesse. Qui aurait-cru qu’il deviendrait un mot qui est désormais mon quotidien depuis la naissance de ma fille ?

Bien que j’avais comme la plupart des parents acheté le classique lit à barreaux ( fort heureusement d’occasion), je n’ai jamais pu y déposer ma fille, ses pleurs, ses hurlements devrais-je dire, se déclenchant dès le moindre mouvement de mes bras.

Heureusement, j’ai lu de nombreux livres et témoignages de parents qui m’ont convaincue que pratiquer le cododo était loin d’être dangereux et malsain comme beaucoup de personnes veulent nous le faire croire. Quand il est bien pratiqué, il n’en est rien, il est même bénéfique pour le bien-être des enfant et celui des parents.

Un livre m’a particulièrement apporté le soutien dont j’avais besoin sur le sujet. Ce livre est simple et à la portée de toutes et tous. Il s’agit du livre de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau «  le cododo : pourquoi, comment »   (je t’avais déjà parlé de l’auteur dans mon article sur les auteurs parentalité au naturel ).

Je vais ici te citer 5 raisons pour lesquelles ce livre mérite indéniablement sa place dans ta bibliothèque.

 

Vas bien jusqu’à la  fin d’article, un concours et un cadeau t’attendent !

 

L’auteur

Avant tout, quelques mots sur l’auteur. Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau est une femme qui baigne depuis plus de 40 ans dans les différents domaines du maternage proximal. Animatrice à la Leche League, puis présidente de l’association, elle est aussi rédactrice en chef de la revue « Allaiter aujourd’hui ! »  .

Les thèmes de ses livres sont directement liés au maternage proximal. Ils traitent des sujets de l’allaitement , mais aussi du cododo, du portage, de la naissance au naturel ou encore de la parentalité sans violence.

C’est donc tout naturellement que je te te présente aujourd’hui le livre «  le cododo : pourquoi, comment » écrit par cette dame d’expérience de la parentalité au naturel et que je t’invite grandement à lire ses autres livres.

 

5 raisons de lire « le cododo : pourquoi, comment »

Ce petit livre de 80 pages est une mine d’or pour tous les futurs et nouveaux parents confrontés à l’expérience bouleversante que représente la naissance d’un enfant. Car même si accueillir un enfant n’est pas de tout repos, se reconnecter à ses instincts profonds permet réellement de faciliter la vie quotidienne des nouveaux parents.

Ici, je voudrais te donner envie d’en savoir plus sur le cododo en te listant 5 grandes idées dégagées par ce livre. Il y en a de nombreuses autres que je te laisserai découvrir à travers le livre si tu décides de te le procurer.

 

1 ) Connaître la réalité du sommeil de bébé

Dans la majorité des pays occidentaux, l’injonction sociétale selon laquelle un bébé entre 3 et 6 mois devrait dormir toute la nuit sans se réveiller fait rage. Et elle cause malheureusement de nombreux dégâts.

En plus d’être complètement fausse ( cette croyance provient d’une étude entreprise sur des bases erronées ), elle fait grandement culpabiliser les parents sur leurs capacités à s’occuper de leur enfant. Dans bien des cas, les parents consultent pour comprendre le problème de leur bébé qui ne s’endort pas seul dans son lit ou qui se réveille encore plusieurs fois la nuit.

Or, dans la grande majorité des cas, le seul fait de connaître les cycles de sommeil des bébés aurait permis aux parents de ne pas s’inquiéter et de comprendre que les réveils nocturnes sont tout à fait normaux pendant les premiers mois voire les premières années de vie de l’enfant et qu’un enfant a besoin d’accompagnement pour se laisser aller au sommeil.

Le livre t’informe sur les cycles de sommeil du bébé lors de sa première année.

 

2 ) Pratiquer le cododo car c’est dans la nature de l’Homme

L’Homme est un mammifère, et comme tous les mammifères, il accouche d’un petit être dépendant de lui. Le petit de l’Homme est le mammifère qui sera dépendant le plus longtemps des personnes qui s’occupent de lui pour se nourrir, se déplacer, mais aussi pour se sentir en sécurité. Les anthropologue décrivent même le bébé de moins d’1 an comme d’un « fœtus ex-utero » !

Le bébé a un besoin quasi-constant de contact pendant ses premiers mois sur Terre, et ceci de jour comme de nuit. N’oublie pas qu’il a grandi dans ton ventre pendant 9 mois, qu’il n’a jamais connu ni le froid, ni la faim, qu’il a toujours été bercé lorsque tu bougeais, et qu’il entendait même ta voix, ton cœur et chaque bruit de ton corps.

Imagine le maintenant tout seul, dans le noir, couché dans un berceau toute une nuit durant. Ses repères construits pendant ta grossesse sont complètement chamboulés . Terrifiant, non ?

Si on y réfléchit bien, pourquoi devrions-nous consoler un bébé qui pleure le jour et pas la nuit ? Sous quels prétextes devrions-nous le priver de marques d’amour et d’affection tel qu’un câlin dans les bras, une tétée réconfortante ? Ne réclame-t-il pas de la même manière la nuit notre soutien, notre contact, nos bras et notre chaleur pour se sentir réconforté ?

Comme tu l’as sûrement compris en te mettant à la place de ce bébé seul dans son berceau, être séparé de ses parents la nuit est tout simplement contre-nature.

C’est pourquoi le cododo te permet de répondre aux besoins nocturnes de ton bébé (notamment la faim et le besoin de sécurité) rapidement, ce qui calmera ton bébé bien plus rapidement que s’il dormait dans une autre chambre.

 

3 ) Pratiquer le cododo pour que toute la famille passe de bonnes nuits réparatrices

Les parents qui pratiquent le cododo sont tous d’accord sur le fait que cela est vraiment pratique et que cela leur a permis de mieux dormir la nuit.

Plus besoin de se lever ( et par conséquence de véritablement « casser » ton sommeil ) pour rassurer et rendormir bébé qui pleure dans une autre pièce.

Pour les mères qui ont décidé d’allaiter, la qualité de la nuit est encore accrue car la mise au sein est facilitée par un bébé qui est tout proche d’elle. Il suffira bien souvent de le prendre dans ses bras lors de ses premiers mois. Par la suite, bébé se rapprochera tout seul de toi pour trouver le téton tant désiré.

Parfois, il te suffira de poser ta main sur ton bébé afin qu’il se sente rassuré et se rendorme aussitôt.

Dans notre famille, je peux te certifier que le cododo combiné à l’allaitement m’a permis de ne jamais être crevée durant les premières années de ma fille, car même si les réveils nocturnes pouvaient être nombreux les premiers mois de sa vie, le fait qu’elle soit toute proche de moi nous permettaient de nous rendormir rapidement, en quelques minutes parfois ( merci aux hormones de l’allaitement ; ) .

Le lendemain matin, il m’était impossible de dire combien de fois ma fille s’était réveillée au cours de la nuit tellement les réveils étaient de courtes durée pour elle et pour moi.

 

4 ) Pratiquer le cododo permet de renforcer les liens d’attachement entre toi et ton bébé

Il arrive que la mère doive reprendre le travail rapidement et que le temps de qualité qu’elle passe avec son bébé n’est tout simplement pas suffisant pour nouer de forts liens d’attachement.

Il arrive qu’un bébé soit d’une nature tellement calme, qu’il dérange si peu ses parents, que la fréquence des contacts physiques avec lui sont moindres par rapport à un bébé qui serait plus demandeur.

Les situations où la difficulté à créer un lien d’attachement sont réellement variées qu’il est impossible de toutes les citer.

Pratiquer le cododo permet de rétablir ce « quota » de contact avec son bébé, pour lui comme pour soi-même. Car c’est bien le fait de côtoyer les personnes qui permet de les connaître et de les apprécier, et cela vaut aussi lorsqu’il s’agit de la relation entre un parent et son enfant.

 

5) Pour pratiquer le cododo en toute sécurité

Il faut savoir que le sommeil partagé est davantage pratiqué sur le globe que le sommeil solitaire de l’enfant .

Néanmoins, l’auteure du livre nous rappelle des règles de bon sens pour un cododo sécuritaire :

– être non-fumeur et non-fumeuse

– ne pas avoir bu d’alcool

– ne pas avoir pris de drogue

– ne pas avoir consommé de somnifères

– ne pas être obèse

 

Je rajouterai personnellement :

– déposer bébé sur un matelas ferme ( ou avoir un matelas ferme en cas de sommeil dans le même lit)

– ne pas recouvrir bébé avec des couvertures (mieux vaut utiliser une turbulette séparée pour lui)

– ne pas trop couvrir bébé ( la chaleur corporelle dégagée par la maman se rajoutera lorsque bébé se rapprochera d’elle)

– ne pas rajouter d’objets dans le lit risquant de recouvrir bébé et de l’asphyxier ( oreiller, doudou, tour de lit)

 

J’espère que cet échantillon du livre t’aura donné envie d’en savoir plus, que tu sois enceinte ou que tu expérimentes actuellement des nuits chaotiques avec ton bébé.

Car le cododo est vraiment une solution simple et rapide à mettre en place et tous les membres de la maisonnée retrouveront un sommeil de qualité et davantage de tonus pour commencer la journée d’un bon pied.

Bonne nouvelle !

 

J’ai décidé d’offrir ce livre à l’une d’entre vous ! Que dois-tu faire pour cela ? C’est très simple.

 

– Inscrit-toi à ma newsletter via le formulaire en bas de cet article (même si tu ne gagnes pas cette fois-ci, j’envoie souvent des bon plans, des codes promo ainsi que de nombreuses astuces de parentalité)

– Écris-moi un commentaire en bas de cet article qui m’indique la raison pour laquelle je dois te désigner comme la gagnante de ce livre.

Et si tu n’es pas joueuse ou trop impatiente de lire ce livre, profite du code promo “nouvelle cliente” de 10% ( clique sur JAAEM10 puis insère le dans ton bon de commande) pour le commander directement sur le site du marchand Bébé au naturel . Moins de 5€ pour tout savoir sur le cododo, que demander de plus ?

Deadline le samedi 31 juillet 2021, Bonne chance à toi !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires

  • Hedi

    Très bon article ! Je viens d’apprendre beaucoup de choses sur le cododo. Comme quoi, j’ai bien fait de garder notre bébé dans notre chambre en suivant simplement mon instinct maternel.

  • Lucie

    Mais oui le cododo c’est tellement le truc qui sauve tes nuits !! personnellement on l’a pratiqué avec ma fille pendant 4 mois, cela nous a suffit car par chance, elle a fait rapidement ses nuits et lorsqu’on a testé le lit dans sa chambre, ça s’est tout de suite bien passé. Mais j’ai adoré cette période, aussi bien pour maman que pour bébé qui est vite rassuré et rassasié 🙂 les deux se rendorment vite, bref c’est tout bénéf! merci pour cet article !!

  • Cora

    Chez moi, la période du cododo est passée. Mon bébé dormait dans un lit pliant bloqué entre mon lit et le mur.
    Du coup, quand je l’allaitais la nuit, je pouvais m’endormir tranquille. Il pouvait dormir sur moi, il n’y avait pas de risque qu’il tombe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *