la parentalité créative
bibliothèque

Concours : La parentalité créative

 

C’est avec un immense plaisir que j’écris aujourd’hui la chronique du livre « la parentalité créative : guide dessiné de la naissance à 6 ans » de Catherine Dumonteil Kremer et de Lise Desportes.

J’espère avec cet article te donner de multiples informations pertinentes sur son contenu qui t’aideront à l’apprécier à sa juste valeur.

Allez, c’est parti !

 

L’auteure

Commençons par l’auteure, Catherine Dumonteil Kremer.

Si tu ne le sais pas encore, j’adore cette dame ! Elle fait littéralement partie de mes mentors préférés au sujet de la parentalité positive. D’ailleurs, n’oublie pas d’aller lire mon article sur les auteurs parentalité au naturel quand tu aura fini cet article, je parle d’elle et d’un autre livre qu’elle a écrit qui m’a beaucoup apporté.

 

Car oui, lis bien cette chronique de livre en entier

parce qu’il y a une super surprise dedans !

 

Le moins que l’on puisse dire est que Catherine est une militante de la parentalité bienveillante. En plus d’être auteure de nombreux livres sur une éducation respectueuse des enfants, elle a créé la journée internationale de la non violence éducative, un magazine sur la parentalité créative et contribué à la création de l’OVEO, l’observatoire des violences éducatives ordinaires. Rien que ça 😉

Donc merci à toi Catherine d’exister, vraiment, car tu es la petite lumière qui brille dans l’obscurité pour beaucoup de parents.

 

L’illustratrice

Passons à Lise Desportes maintenant.

Grâce à ce livre, j’ai découvert une illustratrice que je ne connaissais pas. Bon, je te l’avoue, j’en connais vraiment peu d’illustrateurs et d’illustratrices. La faute à mon coté artistique peu développé sans doute…

Donc j’ai googlé le nom de cette artiste encore méconnue pour moi et j’ai découvert plein de belles choses sur elle. Alors en vrac : elle s’est reconvertie en illustratrice après avoir été architecte, elle est maman de 2 enfants, elle affectionne particulièrement l’éducation bienveillante et a même pratiqué l’IEF avec ses enfants. Elle en a d’ailleurs fait un livre ! D’ailleurs Lise, si tu me lis, contacte moi pour une chronique, ce sera avec plaisir 😉

Allez, après ma découverte de l’illustratrice Lise Desportes et mon coming-out pour l’affection sincère que j’éprouve envers Catherine, je te donne mon avis sur leur dernier livre.

 

Quel type de livre est «  La parentalité créative » ?

« La parentalité créative : guide dessiné de la naissance à 6 ans » se présente sous la forme d’un livre amplement illustré. Comme la majeure partie des textes est de la narration,  je ne classe pas ce livre rempli de dessins dans la catégorie des BD mais il s’en rapproche.

Via ces textes narratifs, on devine aisément que c’est Catherine qui nous parle et nous explique les concepts de la parentalité créative. On retrouve aussi par ci par là, des bulles de texte qui retranscrivent des dialogues ou des pensées d’enfants et de parents lors de scènes de vie du quotidien auxquelles chaque parent est un jour ou l’autre confronté.

Le livre est divisé en 6 chapitres, qui sont autant de moments importants dans la vie d’un parent : le temps de la grossesse, les 9 premiers mois / 1 an, les 2 / 3 ans du bébé, l’enfant entre 3 et 6 ans, les petits et grands bouleversements dans la vie d’un enfant et enfin les conseils et astuces pour vivre harmonieusement ensemble.

Les textes sont simples avec un concept unique par page ou double page. Quant aux illustrations, elles représentent parfaitement bien les situations ou les émotions évoqués dans ces mêmes pages.

 

A qui s’adresse le livre « la parentalité créative » ?

Ce livre s’adresse principalement à tous les parents d’enfants de la naissance à 6 ans, comme l’indique son titre, mais aussi les femmes enceintes et les futurs papas.

Si on considère un public plus large, je dirai que ce livre est totalement adapté à des futurs grands-parents pour qui la parentalité dite bienveillante, positive, consciente ou créative est un concept plutôt flou et considéré par nombre d’entre eux comme « à la mode ». Leur offrir ce livre peut être le moyen d’initier une explication en douceur sur comment les parents de leur petit enfant (qui ne sont autre que leur propre enfant et leur beau fils/fille) désirent élever leur bambin.

Et si on va encore plus loin, je pense que toutes les personnes qui travaillent avec des enfants de 0 à 6 ans ont tout intérêt à y plonger leur nez dedans. Je pense notamment aux sages femmes, aux infirmières puéricultrices, aux pédiatres (n’hésitez pas lire à mon article tiré de mon vécu «  Mentir à son pédiatre ? » ), au personnel de crèche, aux assistantes maternelles et aux auxiliaires parentales, aux professeurs d’école maternelle, aux Atsem, aux éducatrices de jeunes enfants, au personnel d’encadrement de centre de loisirs et même si ma liste est déjà bien fournie, je pense que j’en oublie encore.

Pourquoi ai-je cité ces personnes qui travaillent avec les enfants ? Elles sont normalement suffisamment qualifiées pour s’occuper d’eux correctement , non?
Parce que, même si j’ai pu rencontrer des personnes merveilleuses parmi elles, j’ai aussi malheureusement remarqué, à maintes reprises, durant mes 4 années de rôle de maman, beaucoup d’autres qui sont encore bourrées de préjugés sur les enfants. Et cela les conduit à avoir des comportements réellement inappropriés avec les enfants qui peuvent avoir des effets négatifs sur eux.

 

la parentalité créative 3
Extrait du livre “la parentalité créative”

 

C’est donc un livre que j’offrirai avec joie à la prof de danse autoritaire, à l’institutrice qui punit ses élèves, à l’Atsem qui force les besoins physiologiques de l’enfant, à la pédiatre qui culpabilise insidieusement la maman qui allaite au-delà de 6 mois et qui pratique le cododo avec son enfant… J’arrête là sinon, je vais devoir puiser dans mon livret A 😉

Même si je pense que la plupart de ces personnes pensent faire ça « pour le bien » des enfants, c’est malheureusement tout l’inverse qui se produit. J’espère que certaines d’entre elles pourraient grâce à ce livre remettre en question leur idées reçues et leurs agissements. L’ouverture d’esprit est parfois à portée de mains grâce à de merveilleux bouquins et celui-là en fait clairement parti.

 

Les points forts du texte

Le gros point fort du livre est à mon sens sa facilité de lecture. C’est un super livre d’entrée dans une parentalité alternative. Personnellement, je l’ai dévoré en une soirée. L’énorme expérience de Catherine au sujet de la parentalité créative permet aux textes d’être fluides et d’aller droit au but pour chacun des sujets évoqués.

Même si je suis assez familière avec la parentalité bienveillante, j’ai appris de nouvelles choses grâce à ce livre comme le fait qu’ une mère adoptante pouvait lancer une petite lactation naturelle en mettant son bébé au sein ou le fait que c’était l’enfant qui agressait son frère ou sa sœur qui au final souffrait le plus, et d’autres choses encore.

Au delà de ces découvertes, ce que j’ai réellement apprécié est que je me suis sentie rassurée dans mes choix hors normes (sociétales) et comme quoi ils étaient tout à fait normaux (du point du vue de la nature). J’ai donc été confortée dans mes décisions d’allaiter longtemps (+ de 3 ans) , de pratiquer le cododo et d’accompagner chaque soir, à tour de rôle avec son papa, mon enfant vers le sommeil.

Au delà du volet informatif du livre, j’ai beaucoup aimé les conclusions pratiques de certains chapitres. Avec « Alors que faire ? » Catherine nous indique des agissement possibles à mettre en place au regard de situations complexes vécues avec nos enfants. Et ça , on prend sans hésiter !

 

la parentalité créative 4
Extrait du livre “la parentalité créative”

 

En lisant « la parentalité créative », j’ai aussi particulièrement apprécié que Catherine nous invite à nous poser des questions sur nous-mêmes. Quelle a été notre propre enfance ? Quels étaient les qualités et les défauts de nous nos parents quand nous étions enfants  ? Quels messages d’amour nous ont-ils transmis pendant cette période de notre vie?

 

la parentalité créative 6
Extrait du livre “la parentalité créative”

 

Toutes ces questions permettent une introspection que le lecteur pourra faire sur lui, sans aucun jugement extérieur. Grâce à cela, il comprendra pourquoi il ressent telles émotions, pourquoi il agit d’une certaine manière avec son enfant.

Un autre pépite du livre se trouve à la fin de chacun des 6 chapitres. Ce sont des exemples de phrases que l’on peut dire à notre enfant pour lui montrer notre amour. Cette idée est vraiment super car, même si nos parents nous aimaient, beaucoup d’entre nous n’avons pas été habitués à entendre des mots d’amour de leur part. N’ayant pas expérimenté ces moments de confessions sans filtre, il nous est alors plus difficile d’exprimer nos émotions et nos sentiments envers notre enfant. Car il est difficile de donner ce que l’on n’a pas reçu, ces phrases pourront nous y aider.

 

la parentalité créative 9
Extrait du livre “la parentalité créative”

 

Comme tu peux le voir, ce livre est aussi bien informatif, que bourré de conseils pratiques. En plus, il t’invite à te connecter à tes émotions et à te questionner sur ton vécu d’enfant pour ne pas reproduire inconsciemment les manquements de tes parents.

Bref, ce livre est  un cocktail d’ingrédients idéal pour t’aider à vivre une parentalité épanouie et respectueuse de ton enfant .

 

Les points forts des illustrations

D’un point de vue graphique, les illustrations du livre « la parentalité créative » sont plutôt simples (peu de coups de crayon, pas de reliefs ou d’ombres…) . Personnellement, je trouve que cela est un réel avantage pour ce livre qui se veut concret et informatif sur le sujet de la parentalité créative. Ça colle parfaitement avec le style d’écriture du texte de l’auteure.

Même si les dessins sont simples, il n’en sont pas moins représentatifs. Lise arrive à dessiner à merveille les différentes émotions de l’être humain ( joie, peur, étonnement, tristesse, colère, dégoût) mais encore des sentiments plus subtils comme le questionnement, la plénitude, l’épuisement, la détresse…

Mis à part les dessins en eux-mêmes, il y a une chose que j’ai réellement apprécié dans la représentation visuelle des parents et des enfants. C’est le fait que les illustrations ne mentent pas.

Lise ne nous vend pas une version édulcorée de l’enfant, de la grossesse ou de la maternité. Elle n’a pas hésité à dessiner la réalité des jeunes parents : un corps de femme ayant à peine accouché avec des vergetures et des kilos de grossesse, des jeunes parents avec des yeux cernés, des femmes qui ne sont pas parfaitement épilées mais aussi un parent rempli d’amour qui regarde tout simplement son bébé… Tout comme la réalité des jeunes enfants : un bébé très souvent au sein ou porté, des jeunes enfants qui vivent à fond leurs émotions pouvant passer d’une joie immense à une colère sans nom.

 

Lise Desportes parents et bébé
Illustration de Lise Desportes

 

Et franchement, ça fait du bien de voir ce type de dessins. Donc un grand merci à toi Lise d’avoir osé crayonner la réalité de la vie d’une femme enceinte ou de jeunes parents.

Je n’ai nul doute que ces dessins joueront leur rôle et rassureront les parents sur le caractère « normal » de l’intensité de la période de la petite enfance. Car oui, crions le haut et fort, nous vivons toutes et tous ces périodes ! Personnellement, je pense que j’ai du m’épiler à nouveau les jambes à l’approche de l’été, soit bien 6 mois après la naissance de ma fille. Et je peux te dire que c’était bien le cadet de mes soucis ( Not on the To Do list 🙂 )

 

Illustration de Lise Desportes
Illustration de Lise Desportes

 

Les points d’amélioration du livre

Comme j’ai vraiment adoré ce livre, j’ai du chercher un peu pour trouver des points d’amélioration. Mais comme je fais une chronique, je dois aussi bien vous dire les choses que j’ai aimé que celles qui pourraient être améliorées. Lors d’une prochaine édition du livre peut être ?

Personnellement, cela fait un peu plus de 5 ans que je m’intéresse grandement à la parentalité bienveillante. Donc je suis habituée au vocabulaire employé dans ce domaine. En lisant le livre, je me suis néanmoins mise dans la peau d’une personne qui n’y connaît rien ou vraiment pas grand-chose, et même si les thèmes sont abordées plutôt simplement, il y a tout de même quelques mots de jargon qui méritent une explication plus détaillée.

Dans le livre, on rencontre les termes relatifs à la théorie de l’attachement comme “figure d’attachement principal” ou “attachement sécurisant” par exemple. On peut aussi lire le terme de “violence éducative ordinaire”. Beaucoup de personnes ne savent tout simplement pas ce que c’est. Il y a bien un chapitre dédié à la théorie de l’attachement mais il arrive après l’évocation de ces termes.

Or, la rencontre de ces termes inconnus pourrait peut-être décourager les personnes qui ne lisent jamais, se sentant peut-être dépassées par tant de nouveautés.

A mon avis, un petit lexique des notions régulièrement évoquées en parentalité créative en fin de livre aurait été le bienvenu pour compléter ce guide dessiné. A l’aide d’une petite astérisque après chaque mot compliqué, le lecteur pourrait alors se référer directement à ce lexique, puis reprendre sa lecture en comprenant totalement le concept évoqué.

Après cela, j’ai parcouru à nouveau le livre pendant une bonne demi heure, mais non, pour moi, c’est le seul point d’amélioration que je vois.

 

Acheter ou pas le livre « la parentalité créative » ?

Pour soi-même ou pour offrir, ce livre est vraiment une super porte d’entrée dans la parentalité consciente pour les futurs parents, grands-parents ou les professionnels de l’enfance un peu trop « tradi » qui ont un grand besoin de dépoussiérer leurs connaissances sur le sujet.

Personnellement, j’invite les futures mamans à le mettre dans leur liste de naissance ou à se le procurer elles -mêmes en amont pour pouvoir apprendre plein de choses en lisant le chapitre sur la grossesse. Savoir à quoi s’attendre après la naissance permettra aussi de relativiser de nombreuses situations.

Ce livre est aussi parfaitement adapté à des parents d’enfants ayant entre 0 et 6 ans, qui ne sont pas habitués à lire des livres standards sur la parentalité et / ou qui se sentent déjà épuisé par l’idée d’en ouvrir un. Son coté illustré et « droit au but » le rend très facile et très agréable à lire. En plus, on peut le lire sur une soirée, donc c’est vraiment rapide !

 

Et voici la surprise tant attendue 🙂

Ce super livre dont je viens de te parler, j’ai décidé de l’offrir à l’une d’entre vous !

 

la parentalité créative 8
Illustration de Lise Desportes

 

Pour tenter ta chance* de gagner le nouveau livre de Catherine Dumonteil Kremer et Lise Desportes « La parentalité créative : guide dessiné de la naissance à 6 ans », c’est super simple, il te suffit de faire 2 actions :

1. Télécharge mon guide gratuit (et profites -en pour le lire) en insérant ta meilleure adresse email dans la box en fin de cet article. Pourquoi ton meilleur email ? Car c’est sur cette adresse là que je vais contacter la gagnante du livre 🙂 En plus tu continuera à recevoir ponctuellement de nombreux conseils et astuces sur la parentalité. Concernant le livret que je t’offre, sache que j’y ai mis tout mon cœur et qu’il regorge de conseils pour vivre une relation aimante et apaisée avec ton enfant. Cela ne peut que t’aider dans ton quotidien 🙂

2. Rdv en bas de la page pour commenter cet article en m’écrivant sincèrement les raisons pour lesquelles c’est toi qui devrait gagner le livre « La parentalité créative : guide dessiné de la naissance à 6 ans ». Je désignerai la gagnante dont le témoignage m’aura le plus touché (même si, avons-le, tous les parents mériteraient d’avoir le livre entre les mains … ).

D’ailleurs, si tu as des amies enceintes ou avec des enfants en bas âge, sers-toi de mes boutons de partage sur le coté de l’article pour les informer de ce concours.

Désignation de la gagnante (ou du gagnant d’ailleurs) le 15 décembre 2020 !  Comme ça le livre pourra être sous le sapin !

Allez, à toi de jouer maintenant !

* Participation réservée aux personnes de plus de 18 ans résidant en France métropolitaine et en Belgique.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

17 commentaires

  • Elise

    Bonjour. Merci beaucoup pour cette chronique très précise de ce nouveau livre. Je tente donc de le gagner. Nous sommes les parents de Clara 2 ans. Depuis toujours nous sommes très soucieux d’avoir une parentale respectueuse de notre fille. Avant même sa naissance en fait. Mais certains jours c’est dur. Cest une véritable challenge d’oser elever son enfant autrement, d être dans l empathie et non la domination. Ca demande un travail sur nous. Parfois ca fonctionne. D’autres fois avec la fatigue ca part en cacahuète. Les enfants sont des éponges c’est assez incroyables. Je suis convaincue après avoir lu votre article que ce livre serait un bel outil pour la suite de notre vie de famille. Merci également pour votre blog.

  • Shirley Maeder

    Salut!

    J’aimerais bien participer à ton concour, mais malheureusement, j’habite en Suisse. Ce livre à l’air vraiment très intéressant et je pense qu’il serait bon que je me le procure. J’ai 4 enfants, dont l’a’inée n’a que 7 ans et j’ai souvent tendance à reproduire certains mauvais principes d’éducation que j’ai subit étant enfant. Je travail sur ce changement, mais c’est dure !!!!

    Merci pour la présentation de ce livre, j’ai eu plaisir de lire.

  • Efi

    Hello ! Meci pour ton super concours 🙂 Je tente ma chance, car je suis passionnée par les alternatives à l’éducation traditionnelle, j’ai adoré faire du cododo, de l’allaiter jusqu’à ses 1 ans, de lui proposer des activités Montessori, la LSF, la DME… Parfois, ma mamie (elle a 92 ans) ne comprend pas tout ce que je fais, elle s’inquiète beaucoup… C’est sûr il y a un énorme fossé entre l’éducation qu’elle a donné à ses enfants et celle que je m’évertue de donner à ma fille. Alors ce serait vraiment trop top si je pouvais lui offrir ce livre ! Il m”a l’air simple à comprendre, bien illustrer et surtout avec de l’humour ! On en a bien besoin 🙂
    Je souhaite bonne chance à toutes les participantes !
    Belle journée à toi, elle merci pour cette belle découverte

    Efi du blog http://www.mamanzerodechet.com

  • Julie

    “…à la pédiatre qui culpabilise insidieusement la maman qui allaite au-delà de 6 mois et qui pratique le cododo avec son enfant” 😂😂😂 Ce n’est pas possible, tu as la même pédiatre que moi ???!!!! 😂 Personnellement, j’ai eu droit à “si votre fils fait de l’urticaire à 6 mois, c’est parce que vous l’allaitez toujours!” et aussi à “Faut que vous consultiez un psy: si votre enfant ne fait toujours pas ses nuits à 1 an, c’est que, vous, vous avez un pb avec le détachement.” Okayyyy…
    En tout cas, ta chronique donne vraiment envie de découvrir le livre. Et pour avoir déjà lu plusieurs bouquins de Catherine Dumonteil Kremer, je suis sûre que je ne serai pas déçue !
    Merci pour cet article !

    • Marie Jaaem

      Malheureusement, il y a des professionnels mal renseignés sur les découvertes en neurosciences et qui peuvent nuire à des jeunes mamans un peu “fragilisées” par ce nouveau rôle de maman et qui se laisseront influencer. Ce livre devrait tout simplement être au programme de pédiatrie !

  • Gabriel Tricottet

    Merci pour la présentation de ce livre qui a l’ère très intéressant,
    Je suis papa de 5 enfants dons la petite dernière qui à 5 ans et franchement même si j’ai une expérience des enfants c’est particulièrement difficile en ce moment. Je pense que le confinement et tous les évènements sociaux y sont pour beaucoup.

  • Cora

    Merci pour cette belle rencontre avec ce livre. Je suis très intéressée par la pédagogie, j’ai les livres de Isabelle Filiozat, où il y a aussi des scenettes dessinées.
    Quand il y a un orage qui arrive, le cerveau fait plus facilement le lien entre la situation difficile qui se déroule en ce moment, sous nos yeux, et ce qu’on a déjà lu.
    Du coup, le cerveau de maman a une opportunité de reprendre le dessus.
    Sauf que, des fois, ça bug. La fatigue aidant (qui n’est pas fatigué-e en permanence ? ), et la fraterie aussi (à 2 , c’est 2 fois plus de câlins, mais des scènes puissance 2 !) c’est plus difficile de garder la tête froide.
    Si le livre parle de fraterie, alors il est fait pour moi !

  • Carole

    Salut Marie,

    Alors je ne vais pas tenter de gagner le livre parce que j’en ai trop MAIS je voulais te dire que j’ai aimé découvrir le livre et j’ai été interpellée par l’info donnée sur les mères adoptantes et la possibilité de réussir une lactation.
    Est-ce qu’il y a d’autres détails dans la mise en œuvre parce que selon mes connaissances, il faut être un peu aidée selon les cas…
    Juste histoire soit d’apprendre qqch moi aussi ou de ne pas donner de faux espoir à tout le monde, tu vois ce que je veux dire ?

    Bises et merci pour cette jolie opportunité de gagner le livre !

    Carole

  • Nicolas

    Et bien ce livre me semble le cadeau idéal de plusieurs de mes amies, récemment devenues mères. Merci pour cette découverte et puis ne vous inquiétez pas même si je ne gagne pas, j’irai l’acheter. Ma motivation est cependant la plus belle : faire plaisir à des parents qui peuvent débuter une nouvelle vie à 3 dans les meilleures conditions. Merci pour ce bel article Marie.

  • Philippe

    Bonjour Marie,

    Je suis content de voir que je ne suis pas le seul Papa à suivre assidument tes publications !

    Ce livre a l’air très intéressant ! J’aime ce type de lecture, où l’on apprend en se divertissant (les illustrations permettent de mieux se souvenir)

    Après avoir lu ce livre, quelle définition donnerai-tu à la parentalité créative ?

    Au plaisir de te lire,

    Philippe

    • Marie Jaaem

      Pour moi la parentalité créative est une parentalité consciente du “fonctionnement ” de l’enfant ( car oui, un enfant n’est pas un mini adulte) mais aussi consciente des traumatismes que nous parents avons pu subir enfants (et que nous pouvons malheureusement reproduire malgré nous). En avoir conscience nous permet de mieux analyser les situations du quotidien et de trouver des solutions créatives pour que les relations parents / enfants soientplus harmonieuses.

      Un peu long, je sais … mais Catherine explique ça mieux que moi .

  • Anne-Christine

    Merci pour cette belle présentation. Les livres d’Isabelle Filliozat m’ont beaucoup aidée au début de ma parentalité. Je ne connais pas celui là : il a l’air vraiment bien et les illustrations sont magnifiques !
    Merci pour cette belle découverte !

  • Marie "Nutrition Santé et Equilibre Alimentaire"

    Bonsoir à toutes,
    je n’ai pas lu les précèdents commentaires, car même si on a ses idées, on peut se laisser influencer !
    Alors moi, si je gagne le livre, j’hésite entre
    le garder pour me former pour mes ptit-enfants à venir, car ma dernière à 10 ans ! Alors oui, je peux m’améliorer, toujours et encore, c’est même sûr !!! Mais on a passé le cap des 0-6 ans 😐
    Ou alors je l’offre à ma belle-soeur qui accouche en décembre.
    Mieux, je le lis, et je lui offre 🤣🤣🤣

  • Patricia

    Coucou Marie,

    Je reviens sur ton blog, avec mes p’tits bouts ça n’est pas toujours simple de trouver du temps à soi. Ton blog est de mieux en mieux, j’adore !
    Je n’ai jamais trop de chance aux jeux mais j’espère que je vais gagner le livre. Il a l’air trop sympa. En tout cas, je me reconnais bien dans les illustrations, lol.
    Je croise les doigts 🤞😉

  • Aurore

    Bonjour Marie,

    Ce genre de livre devrait être offert à tout nouveaux parents, grands-parents, familles, professionnels de santé et même à tout le monde avec les cours sur la sexualité au collège (on leur apprend à faire des bébés, mais après ?) !
    Je suis maman de 3 enfants, et ce n’est pas rose tous les jours. Mes deux derniers de 18 mois (toujours allaités) nous rendent fous 😂 et parfois c’est très dur de garder son calme surtout quand il y a danger. Mais c’est tellement agréable de voir ses enfants expérimenter, jouer et rigoler ensemble.

    Pour l’anecdote, lors de la visite des 4 mois de mon premier enfant (allaité exclusivement, en bonne santé avec un bon poids) la pédiatre de la PMI me demande de lui mettre des céréales dans son biberon !
    Pour les jumeaux il fallait que je les complète alors que la courbe de poids augmentait…
    J’ai aussi quelques anecdotes de mon séjour à la maternité qui montre à quel point le personnel n’est pas du tout formé à l’allaitement.
    Je passe toutes les remarques que l’on peut dire lorsque l’enfant grandit…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin de retrouver calme et sérénité dans ta vie de maman ?

Télécharge gratuitement mon guide !