bébé allaité
maternage proximal

Les 5 indispensables pour l’allaitement

Pendant la grossesse, nous les mamans, nous posons la question suivante. Comment vais-je nourrir mon enfant? Au biberon, en l’allaitant moi-même au sein, en combinant un peu les deux? Ai-je besoin de matériel pour l’allaitement?

De mon côté, j’ai opté pour l’allaitement au sein et j’avais prévu le passage au biberon pour plus tard. Au final, 2 ans après la naissance de ma fille, je revendais le pack de biberons toujours scellé dans un vide grenier. Ma fille n’a donc jamais connu de biberon et je n’en ai jamais préparé un seul!

Avec presque 3 ans d’allaitement derrière mois, je vous livre ici les 5 indispensables de la maman allaitante.

Pour allaiter dans les meilleures conditions, vous aurez besoin de:

 

1. Un coussin d’allaitement

Allaiter ou donner le biberon à bébé prendra une bonne partie de votre temps les premières semaines voire les premiers mois, et c’est tout à fait normal. Si vous ou votre bébé êtes mal positionnés, cela peut compromettre le bon déroulement de l’allaitement ou vous donner mal au dos ou aux cervicales. Le coussin d’allaitement sert à combler le creux dans votre dos lorsque vous êtes assise et à surélever bébé pour qu’il atteigne plus facilement votre mamelon. Ainsi vous n’avez pas à vous pencher vers lui et pouvez garder votre dos et votre cou droit.

 

2. Des brassières et / ou soutien-gorge d’allaitement

Dans la liste de matériel pour l’allaitement, on trouve la brassière ou le soutien-gorge, cela dépendra de vos préférences. Ayant à la base une petite poitrine, je me suis directement tournée vers la brassière d’allaitement et j’ai adoré son confort et le fait qu’elle puisse être portée la nuit ce qui n’est pas le cas du soutien-gorge d’allaitement.

Il est vraiment conseillé de se diriger pendant les 2 premiers mois de l’allaitement vers une brassière car le tissu est plus extensible que celui du soutien gorge. Quand on sait que nos seins peuvent doubler de volume lors de la montée de lait, c’est une précaution à prendre. Libre à vous par la suite d’acheter un joli soutien-gorge quand votre allaitement sera bien installé. 2 brassières sont suffisantes au début.

 

3. Des coussinets d’allaitement

Durant les premiers mois de l’allaitement, le réflexe d’éjection du lait est important. Lorsque bébé tête un sein, il est fort probable que le second se mette à couler un peu et qu’il mouille vos vêtements. Heureusement, les coussinets d’allaitement sont là! Personnellement, j’ai opté pour des coussinets bio lavables et je n’ai jamais eu besoin d’utiliser de jetables. Un kit de 8 à 10 coussinets est suffisant pour une bonne rotation entre les mouillés et les secs. Vous pouvez les laver à la main ou à la machine.

 

4. Des tee-shirts prévus pour l’allaitement

Allaiter, cela veut dire que l’on doit être prête à dégainer le néné illico-presto dès que bébé le demande, aussi bien à la maison qu’à l’extérieur. Cela suppose de porter des hauts pratiques pour l’allaitement.

Il existe principalement ces types de hauts:

à double épaisseur pour garder un pan de tissu sur soi pour la discrétion ou notre maintien au chaud en hiver

en cache cœur, pour libérer un sein facilement

– de simples tee-shirt avec col en V ou des débardeurs

Vous pouvez aussi utiliser un chemisier duquel vous déboutonnerez les premiers boutons en cas de besoin.

En hiver, superposez dessus un pull à encolure large ou un gilet.

Pour la nuit, j’ai trouvé le modèle cache cœur très pratique. J’ai aussi utilisé de vieux tee-shirts larges à col ample et échancré. Pendant le sommeil, prenez soin de ne pas mettre de hauts avec bouton ou cordon avec lesquels bébé pourrait s’étouffer.

 

5. De la patience

Et voici enfin le matériel pour allaitement réellement indispensable ! De la patience! Je me rappelle encore de mon dernier cours de préparation à la naissance où je posais la question suivante à la sage femme «Combien de fois en moyenne doit-on nourrir bébé au sein?» Sa réponse m’a laissée bouche bée. «Ça peut aller jusque 10/12 fois en 24 h au début». En effet, comme il est vivement recommandé de nourrir son bébé à la demande et que le nouveau-né a un estomac tout petit à la naissance, les prises peuvent êtres nombreuses.

Au début, vous aurez l’impression de ne faire que des tétés et des changement de couche, ponctuées par des phases de sommeil de votre bébé. Pour vous rassurer, dites-vous que cela est tout à fait normal et que le temps où votre enfant commencera à diversifier ses activités viendra plus vite que vous ne pouvez le croire 😉

 

Les choses en plus qui peuvent ne pas être indispensables

 

– Un tire lait

Si vous n’avez pas prévu de reprendre une activité professionnelle rapidement ou que vous n’êtes pas sujette aux petits maux de l’allaitement (engorgement, mastites… ), vous pouvez très bien vous en passer les premiers mois voire ne jamais en avoir besoin.

Ayant pris un congé parental, je me suis servie 2 fois de celui loué à la pharmacie via la sécurité sociale et une dizaine de fois d’un tire lait manuel quand ma fille a commencé à faire des après-midi en halte garderie.

Cela me prenait vraiment trop de temps pour ce qu’elle buvait à la tasse. Elle en mettait plus à côté qu’autre chose. Donc comme elle était diversifiée, elle pouvait facilement se passer de mon lait pendant les 4 heures où elle était gardée 😉 .

En revanche, si vous désirez retourner au travail dès la fin de votre congé maternité et désirez prolonger l’allaitement maternel en votre absence, je vous conseille d’investir dans un bon tire-lait électrique à double pompage pour faire vos stocks.

Mise à jour suite à un commentaire d’une mam’allaitante : il semble qu’on puisse aussi louer via la sécurité sociale du matériel pour l’allaitement premium ! Oui, oui, un tire lait premium à double pompage! Il faudra bien demander de le préciser sur l’ordonnance 😉

 

– Des bouts de sein

Ces petits embouts en plastique peuvent être d’une grande aide si vous souffrez de crevasse passagère ou si vous avez des tétons qui ne ressortent pas bien. Dans le premier cas, la succion directe de bébé pourrait vous faire souffrir. Dans le second, la forme de vos tétons fait que bébé n’arrive pas bien à “l’attraper avec sa bouche” et donc à se nourrir. Si vous êtes dans l’une ou l’autre de ces situations, je vous invite à regarder cette courte vidéo que j’ai trouvée très bien expliquée.

 

 

Dernier conseil, privilégiez l’occasion dans vos achats, cela peut vraiment réduire la facture de plus de 50% ! La planète vous dira merci aussi 🙂

Qu’avez vous pensé de cette liste? Êtes-vous rassurées quant aux achats à venir?

Dites-le moi en commentaire!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

7 commentaires

  • Marion Gautheron

    Hello.

    Ton article résume bien les indispensables d’une mam’allaitante 😀

    Je préciserai que pour le tire-lait, il vaut mieux le louer. Un bon tire-lait électrique double pompage étant très cher à l’achat alors que la sécurité sociale rembourse la location avec une ordonnance.

    Deux enfants, deux allaitements longs, le deuxième en cours 🙂

    • J'apprends à être maman

      Super! Je ne savais pas que la sécu remboursait aussi ce type de tire-lait premium ! Merci pour les mamans allaitantes qui liront l’article. Je rajoute l’info de ce pas.

      • Marion Gautheron

        Avec plaisir pour les futures mamans allaitantes 🙂 Après avoir essayé deux tire-laits par la pharmacie, je suis d’ailleurs passée par un service de location en ligne pour avoir un tire-lait efficace, non douloureux et silencieux. Si si ça existe 😀 Le symphony de Medela. 😀

  • Coralie

    Bonjour !
    Pour le tire-lait, les modalités de remboursement ont changé, la sécu ne rembourse presque plus rien ! Heureusement la mutuelle prend le relais.
    J’avais aussi acheté des coquilles d’allaitement, les medela (ce sont ceux qui ont le plus gros trou, sinon le téton est encore stimulé). Pour les pertes de lait la nuit, c’est très pratique !
    Très bon article, continuez !

  • Gabrielle

    Bonjour 🙂

    Allaitant encore ma fille (de bientôt 3 ans) j’aimerais apporter ce que je tire de mon expérience :p

    – le coussin d’allaitement a servi chez nous… à tout sauf à l’allaitement : mieux dormir en fin de grossesse, barrière improvisée pour éviter qu’elle tombe du lit et, “amortisseur” entre elle et le mut (parce qu’elle faisait que de se cogner la nuit xD). Il faut dire aussi que j’ai toujours, et je continue, allaité allongées. Eh bah franchement, c’est le top !

    – brassière et soutien-gorge d’allaitement : personnellement, je ne les ai utilisé qu’au début parce que sinon aucun moyen de faire tenir les coussinets et j’étais trempée. Mais après et depuis, j’ai libéré mes seins 😀 Oui parce qu’en fait j’ai remarqué que, malgré les 5 modèles testés, ils me faisaient tous faire des engorgements. Eh bah franchement, c’est bien plus facile pour dégainer :p

    – t-shirt prévu pour l’allaitement : effectivement c’est mieux mais ça coûte un bras…du coup bah j’ai pris l’habitude de remonter mon haut – quel qu’il soit – et (si besoin) de le caler avec le menton. Ça marche aussi en cas d’urgence en extérieur. Bon oui, vous allez montrer un peu votre bidou, mais pas grand chose au final puisque bébé est devant. Et si ça gêne quelqu’un, la personne n’a qu’à regarder ailleurs. (oui je suis un peu excitée contre les personnes qui se montrent choquées de voir une mamant allaiter son enfant, alors que les pubs de lingerie placardées partout ça ne les dérange pas)

    – le tire-lait : ça pour moi c’est vraiment un indispensable. Pourquoi ? Eh bien parce que c’est le meilleur “traitement” à la majorité de problèmes qu’on peut rencontrer : il faut “vider le sein”, toujours. En plus, comme le dit Marion, c’est remboursé (en majorité par la Sécu, en intégralité avec une mutuelle) !! Je recommande particulièrement, moi aussi, le Symphony de Medela. Attention, toutes les pharmacies ne le proposent pas, n’hésitez pas à en appeler plusieurs pour vous renseigner 😉

    Voilà voilà, en espérant que ça puisse servir 🙂

    • J'apprends à être maman

      Merci pour ton retour car toutes les expériences de mamans allaitantes sont bonnes à prendre! Ça ne peut qu’aider d’autres mamans !

      Au final, moi aussi je ne me suis servie de mes brassières que les 6 premiers mois, après j’étais toujours sans soutien gorge (ayant une petite poitrine, cela ne m’a pas posé de problèmes). Sans rien, c’est plus simple pour sortir le sein!

      Pour les tee-shirts d’allaitement, j’en avais acheté 2 en soldes/destockage pour moins de 10 € les 2, puis avais pris un tee-shirt cache-cœur en vide grenier puis m’étais servie de mes propres débardeurs et tee-shirts à col ronds et bas. Au total ça m’a donc coûté moins de 12 € ! Je fais aussi ta méthode des double voire triple couches! En hiver, je mets un débardeur, un teeshirt manche longue à col rond et un pull et je soulève seulement le pull pour que ma fille tète. Comme il me reste deux couches en dessous, je n’ai pas froid.

      Pour le tire lait, c’est vrai que de par ma situation personnelle, je n’en ai pas eu trop besoin. J’ai eu un accouchement de M…. mais un allaitement de rêve (seulement 3 engorgement vidés sous la douche chaude et en mettant ma fille sur le sein engorgé plus souvent pendant 24 heures). Mais c’est vrai que le tire lait peut bien aider lorsqu’on est sujette à ces petits soucis d’allaitement!

      Encore merci pour ton témoignage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre: "les 7 clés d'une relation sereine et épanouie avec vos enfants"