indispensables nouveau-né
future ou jeune maman

10 indispensables pour le nouveau-né

Comment se procurer uniquement les indispensables pour un  nouveau-né ?

C’est la question que je me suis posée en étant enceinte de ma fille. Et j’imagine que si tu es enceinte toi aussi, un brin écolo, minimaliste ou que tu désires tout simplement faire des économies, tu te la poses toi aussi.

Car aujourd’hui, avoir un premier enfant peut être un piège financier pour bon nombre de nouveaux parents. A ce moment-là, notre expérience au sujet du nouveau-né est souvent proche de zéro et nous sommes de superbes cibles vulnérables pour les entreprises de matériel de puériculture. Ayant bien senti le filon, elles rivalisent d’ingéniosité pour faire passer comme indispensables de nombreux articles qu’elles vendent. Pour ne pas tomber dans le panneau, je t’écris aujourd’hui cet article qui liste les 10 indispensables du nouveau-né.

Oui seulement 10 !

Tout d’abord, sache que j’ai allaité ma fille exclusivement au sein et que j’ai pratiqué le maternage proximal et cela réduit beaucoup la facture 😉 . Comme nous logions avec son papa dans un petit 2 pièces à sa naissance, j’ai très peu acheté pour son arrivée. Et tu sais quoi? Avec le recul, je dirai même que j’aurai pu m’encombrer encore moins car un nouveau-né a vraiment, mais vraiment, besoin de peu.

Je t’invite donc grandement à lire cet article en entier, car à la fin, tu y trouvera une grosse surprise pour ton budget. Bonne lecture !

 

Les 10 indispensables du nouveau-né

 

1. Un nombre réduit de vêtements

C’est un fait, ton nouveau-né aura besoin d’habits pour être au chaud quand il fait froid mais aussi pour être protégé du soleil quand les températures estivales pointent le bout de leur nez. Si tu désires ne pas t’encombrer d’affaires inutiles ou en trop d’exemplaires, voici les vêtements indispensables du nouveau-né.

Tu peux te procurer : 7 bodys, 7 pyjamas, 5 paires de chaussettes ( voire aucune si le pyjama d’hiver en contient déjà), 1 bonnet ou 1 chapeau selon la saisons, 2 gilets, 1 manteau, 1 paire de chaussons chauds en automne/hiver. 

Tu as vu? Je n’ai mis aucun vêtement de “dehors”. De nombreux nouveau-nés n’aiment pas se faire manipuler les premiers temps et leur enfiler un tee-shirt, un pull, un pantalon ou une belle petit robe peut être un vrai supplice pour eux et déclencher des pleurs inutiles. Le confort avant tout ! 🙂

 

2. Un petit kit de toilette

Tout comme les grands, les bébés ont besoin d’être propre.

Pour constituer ton kit de toilette idéal avec les indispensables du nouveau-né, je te conseille de mettre: un savon ou un gel lavant corps et cheveux, une petite baignoire, un thermomètre de bain un thermomètre électronique, du sérum physiologique et un mouche bébé, ainsi qu’un coupe ongle ou des ciseaux à ongle spécial bébé. 

Je ne mets même pas dedans le peigne et la brosse, je ne m’en suis jamais servie, les petits cheveux de ma fille ne faisant pas de nœuds. La peau de mon bébé étant normale, je ne lui ai pas non plus passé de crème hydratante. Et comme elle n’a jamais eu non plus les fesses irritées, je n’ai jamais utilisé de crème de change non plus.

 

3. Une literie de bonne qualité

Que ce soit un matelas au sol, un berceau cododo ou le classique lit à barreaux, un bébé a besoin d’un matelas ferme et de qualité pour dormir en toute sécurité.

Je te dis ça mais, en même temps, ma fille était littéralement accrochée à mon téton pour s’endormir. Comme elle était très sensible au déplacement, son berceau cododo a pas mal servi de barrière de protection afin qu’elle ne tombe pas de notre lit lorsqu’au final elle s’endormait à côté de moi pendant qu’elle tétait. Mais dans la majeure partie des cas, si tu n’as pas un BABI (bébé aux besoins intenses), tu arrivera à poser ton bébé sur un matelas.

Protège bien le matelas avec une alèse plastifiée recouverte d’un drap housse (ces 2 articles en double ainsi que 2 gigoteuses, pour pouvoir les changer en cas de régurgitation ou de couche débordante).

 

4. Du lait maternel ou en poudre

Jusqu’à ses 4 voire 6 mois (âge du début de la diversification alimentaire), c’est la seule alimentation dont un bébé ait besoin. 

Si c’est ton sein qui nourrit ton enfant, tu n’auras besoin de rien d’autre que tes deux nénés 🙂  ! Si tu le nourris au biberon, il te faudra alors quelques biberons (privilégie l’acquisition d’un kit directement) ainsi qu’un goupillon pour bien le laver.

Des bavoirs et langes peuvent être utilisés pour les régurgitations sinon une simple serviette de la taille de celles qu’on utilise pour s’essuyer les mains après les avoir lavées peut faire l’affaire.

 

5. Des couches

Qu’elles soient lavables ou jetables, à moins que tu ne décides de pratiquer l’hygiène naturelle infantile, auquel cas je te félicite car j’admire ta démarche écolo et totalement respectueuse des besoins d’élimination de ton bébé, tu auras besoin de beaucoup de couches.

En effet, dès lors que ton bébé mouille ou souille sa couche, il est fortement conseillé de la changer le plus tôt possible, d’une part pour son bien-être, mais aussi pour éviter qu’il ait un érythème fessier dû à une exposition prolongée de la peau à l’humidité.

Compte 8 à 10 couches minimum par 24h les premiers mois.

 

6. Une écharpe de portage (ou un porte bébé, sling, ou autre matériel de portage)

Sais-tu quand a été créée la première poussette? En 1733 ! Oui, elle ne date que du 18ème siècle ! Avant cela, tout le monde portait son bébé, que ce soit dans les bras ou grâce à un système de portage.

Le portage est le mode de transport le plus naturel qu’il soit, il apaise bébé et contribue à renforcer ses liens avec toi. Il a fait un grand retour en force à la fin du 20ème siècle pour le plus grand bonheur de nos bambins !

Il en existe différents types: écharpe de portage, Meï-Taï, sling, porte-bébé physiologique à clipser. On en trouve pour tous les goûts. A toi de choisir le type de portage avec lequel tu te sentira le mieux 🙂 .

 

7. Un téton (même deux!), une tétine, son pouce ou son poing

La succion est un besoin chez le bébé, pas une envie, un réel besoin !  Cela lui permet principalement de s’apaiser , se calmer, et il ne peut tout simplement pas s’en passer.

En tétant ton sein ou en suçant une tétine, ton bébé stimule sa production de sérotonine, une hormone de régulation de l’humeur et du sommeil.

Si tu envisages l’allaitement de ton bébé, sache qu’il est tout à fait normal que ton bébé te demande très fréquemment le sein même s’il n’a pas faim, ni soif, car il tétera alors dans le but de s’apaiser et se calmer.

Ma fille était littéralement scotchée à mon téton la plupart du temps pendant ses premiers mois, ce qui m’a semblé bizarre au début, mais dès que j’ai su que la succion n’était pas seulement nutritive mais aussi “calmante”, j’ai compris qu’elle en avait tout simplement besoin et ai pu lâcher prise sur le sujet.

 

8. Tes bras

Qu’est-ce qu’un bébé préfère d’après toi ?  …

C’est tout simplement d’être physiquement à tes côtés. N’oublie pas, il a passé 9 mois au chaud dans ton ventre, H24 avec toi ! Il est donc tout simplement impossible et contre nature qu’il soit éloigné longtemps de toi.

Nos bras sont les premières parties de notre corps à accompagner bébé dans ses besoins. Ils mangent dans nos bras, s’endorment dans nos bras, sont consolés dans nos bras, et bien d’autres choses encore.

Être au contact de ses parents ou de la personne qui s’occupe principalement de lui est aussi un besoin essentiel pour le bébé. 

Si je n’ai qu’un conseil à te donner sur ce sujet, c’est celui-ci: n’écoute pas les gens qui disent que tu vas faire de ton nouveau- né un être capricieux ou dépendant si tu le prends dans tes bras lorsqu’il en exprime le besoin. Dans la majeure partie des cas, il n’y a aucun raisonnement derrière leur recommandation car ils ne font que répéter ce que d’autres ont dit avant eux (et ils se rassurent peut-être d’avoir laissé pleurer sans réconfort leur enfant autrefois). S’ils aiment lire et sont ouverts à la discussion, invite-les à lire mon article sur la théorie de l’attachement 😉 .

 

9. Ton temps et ton attention

Tout bébé a besoin d’interactions avec les autres pour se construire et s’épanouir, et principalement avec sa figure d’attachement principale. Le manque d’interactions peut vraiment être préjudiciable au développement psychomoteur de ton bébé, c’est pourquoi si tu ressens que le lien ne se fait pas correctement avec lui, surtout ne culpabilise pas et parles-en à des professionnels de l’enfance, à ton centre de PMI (protection maternelle et infantile) par exemple.

Il se peut que tu aies des difficultés dans ton couple, que tu manques de soutien familial, que tu aies du mal à te relever d’une dépression post-partum, que tu aies eu un accouchement difficile ou que ton enfant ait été placé en couveuse pendant un certain temps… Tous ces événements peuvent entraver la création du lien entre toi et ton nouveau-né. N’aies vraiment aucune honte à demander de l’aide, ton bien-être et celui de ton enfant sont en jeu.

Si tu penses être dans ce cas, je t’invite à regarder cette vidéo:

 

Quand je parle de temps et d’attention, qu’est ce que j’entends concrètement ?

Ne t’en fais pas, tu n’as pas besoin de faire des choses extraordinaires avec ton bébé, simplement d’être là et pleinement avec lui. Toute mère correctement accompagnée a toutes les chances d’y arriver.

Tu peux interagir avec lui en le regardant dans les yeux et en lui parlant ou en lui chantant des comptines par exemple. Même s’il ne sait pas parler, entendre ta voix et ses différentes intonations est quelque chose qui le rassure.

N’hésite pas non plus à l’informer quand tu vas lui prodiguer des soins. A chaque changement de couche, lors du bain, lorsque tu l’habilles, préviens-le de tes gestes et explique-lui ce que tu fais au moment où tu le fais. Il se familiarisera avec tes gestes et tes mots au fil des répétitions de ces rituels quotidiens et cela le rassurera sur la suite des événements.

Au cours de la journée, inonde ton bébé de regards et de sourires, caresse son visage, fait lui ressentir qu’il est une personne importante  tes yeux. Ces moments-là lui apporteront soutien, réconfort et contribueront à construire son estime de soi.

10. Ton amour inconditionnel

Avoir un bébé est une expérience merveilleuse mais c’est aussi très prenant et fatiguant car ton quotidien change du tout au tout, et ça du jour au lendemain. D’ailleurs, une étude allemande a révélé que le niveau de bonheur des jeunes parents est au plus bas après l’arrivée d’un bébé.

Les pleurs d’un nouveau-né, ses réveils nocturnes peuvent être déroutants car tu te sens parfois impuissante et peut même en vouloir à ce bébé qui pleure trop à ton goût. Ce sentiment est normal et humain, nous le ressentons toutes à des degrés plus ou moins forts.

Même si ton bébé ne comprend pas le vocabulaire que tu emploies, tu peux lui parler doucement en lui disant que tu es désolée de ne pas comprendre ce qu’il désire à cet instant mais que tu es là pour lui et que tu l’aimes tel qu’il est. Le ton de ta voix le rassurera et contribuera à l’apaiser dans ces moments de stress qu’il éprouve.

Si tu sens que tu es à bout, n’hésite pas non plus à faire une pause et déléguer le soin de ton bébé un moment, à ton conjoint ou à un proche de confiance. Chacune d’entre nous a ses propres limites et pouvoir faire un tour dehors ou pleurer un bon coup permet de vider la tension et repartir du bon pied.

 

Les «choses en plus» qui peuvent ne pas être indispensables

 

Suivant la situation dans laquelle tu te trouves, ces choses te seront peut-être inutiles ou pourront être remplacées par quelque-chose que tu as déjà.

1. La poussette

Au risque d’en choquer certaines, je ne mets pas la poussette dans les indispensables du nouveau-né. Je répète ce que j’ai dit plus haut, tout dépendra de la situation dans laquelle tu te trouves.

Ma fille a commencé à vraiment aller en poussette vers ses 10 mois. Avant cela, je la portais toujours en écharpe. Habitant en ville, je me déplaçais principalement à pied ou en transport en commun. Par conséquent, j’ai trouvé que le portage était le meilleur mode de transport pour bébé et faisait indéniablement parti des indispensables du nouveau-né.

 

2. Le transat

En motricité libre, il est déconseillé de positionner longtemps bébé dans une position qu’il ne sait pas lui même tenir car ses muscles ne sont alors pas prêts à le maintenir.

Si tu veux que bébé digère mieux son biberon ou ton lait, pourquoi ne pas l’asseoir sur tes genoux pendant un moment ou le porter en écharpe? De plus, l’écharpe de portage te permettra de vaquer à tes occupations de maman en congé mat telles que faire la vaisselle, étendre une lessive ou ranger quelques papiers.

 

3. Le siège auto

Indispensable quand on a une voiture, il devient donc totalement inutile pour les parents qui n’en ont pas.  S’il t’arrive de louer une voiture occasionnellement, de nombreux loueurs professionnels proposent le siège auto en option.

 

4. La table à langer

J’en avais une pour mon enfant et je pensais sincèrement qu’elle faisait parti des indispensables du nouveau-né. Puis j’ai connu des mamans qui avaient vraiment peu de place chez elles et qui faisaient très bien sans.

A la place de la table à langer, elle utilisaient un matelas à langer ou une toile imperméable (du style nappe à la découpe) avec une serviette de bain dessus. Cela peut être posé sur un plan en hauteur de type commode ou table à manger, ou sur une table basse ou un canapé si tu changes bébé à genoux ( position à adopter dans ce cas pour ne pas te casser le dos).

Attention néanmoins à ne JAMAIS laisser ton bébé sur une table à langer (ou le canapé ou la table basse si tu n’en as pas)  sans surveillance car il peut bouger puis tomber ! De nombreux accidents de ce type arrivent encore malheureusement chaque année et les conséquence sont plus ou moins graves.

 

5. Du liniment

J’ai utilisé du liniment pour le change de mon bébé, car avouons le, c’est un produit plutôt pratique.

En revanche, j’ai connu des mamans qui passaient juste du coton ou un gant de toilette imbibé d’eau ( voire un gant et du savon en cas de gros caca). Cela se fait d’ailleurs en collectivité. Le liniment est donc un produit agréable, mais pas du tout indispensable.

Si tu tu trouves le liniment vraiment pratique mais que tu désires diminuer tes achats de flacon en plastique ou que tu as tout simplement besoin de faire des économies sur ce type de produit, tu peux en acheter un petit flacon que tu utilisera seulement à l’extérieur de chez toi. Le délais de péremption après ouverture est généralement de 6 mois donc tu n’aura pas de perte je pense.

 

6. Des jouets

Comme cette liste est un article sur les indispensables du nouveau-né, je n’y place pas les jouets. A partir de son 2ème mois de vie, il devient nourrisson et à partir de là, tu pourra te procurer un petit nombre de jouets.

Quelques livres avec des couleurs très contrastées de type noir et blanc par exemple, un jouet qui fait “pouet pouet” quand bébé appuie dessus, un hochet en tissu avec un petit grelot, des balles de préhension suffiront à satisfaire sa curiosité. Ajoute à cela un anneau de dentition pour les bébés pressés de faire leurs dents et cela fera l’affaire jusqu’à ses 3 mois !

 

7. Le tapis d’éveil

En partant du même raisonnement que pour les jouets, je ne mets pas le tapis d’éveil dans la liste des indispensables du nouveau-né.

A partir de 2/3 mois, un plaid propre et moelleux plié en 4 si besoin suffira pour poser bébé par terre. Tu pourras y disposer tous les jouets d’éveil cités auparavant et favoriser l’éveil de ton bébé en lui montrant comment prendre ces petits objets intrigants pour lui.

 

8. Le babyphone

Je n’ai pas placé le babyphone dans les indispensables du nouveau-né non plus.

Sauf si l’un des parents fume (ce qui pourrait augmenter le risque de mort inexpliquée du nourrisson), il est recommandé que bébé dorme dans la chambre parentale au moins ses 6 premiers mois de vie. De même, à la naissance de bébé, notre ouïe devient plus fine ce qui permet d’entendre facilement quand il appelle (si les chambres sont proches bien sûr).

J’ai d’ailleurs revendu le mien, tout neuf et dans sa boite d’origine !

 

9. Un dernier conseil  🙂 

Si tu le peux, privilégie l’occasion dans tes achats, cela peut vraiment réduire la facture de plus de 50% et la planète te dire merci aussi 🙂 !

Et si tu veux savoir comment j’ai fait pour diviser par 6 mon budget bébé sur ses 18 premiers mois de vie, viens vite lire mon article !

Qu’as -tu pensé de cette liste des indispensables du nouveau-né ? Es-tu rassurée quant aux achats à venir?

Dis-le moi en commentaire !

auteur de la photo du début d’article: Mirra (Kristin Jona)

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *