enfant devant la télé
éducation bienveillante

Danger des écrans : des experts lancent l’alerte

 

 

Voici la suite et fin de mon article « Danger des écrans : des associations lancent l’alerte » . Après avoir visité les stands des associations et rencontré leurs membres engagés, je me dirige, sans réservation je vous rappelle 😉  vers la salle de conférence où les experts font état du danger des écrans pour les enfants. Heureusement, personne ne fait barrage. Je rentre alors dans une salle pleine à craquer où toutes les chaises sont occupées et de nombreuses personnes écoutent, attentives, les propos des experts présents sur la scène. Même si j’arrive presque à la fin de la première conférence et n’assiste qu’aux 2 dernières minutes de parole des experts, j’apprends de nombreuses choses grâce à la session de questions réponses.

 

Qui sont les experts présents ?

Avant tout, il me semble important de préciser qui sont les experts de cette conférence sur le danger des écrans pour les enfants. Car ce ne sont pas des experts auto-proclamés ou des orateurs charismatiques qui captent l’attention sur n’importe quel sujet, mais bien des personnes engagées dans leur vie quotidienne, en laboratoire et/ ou in situ, dans la cause du maintien de l’attention chez l’enfant.

Sur la scène se trouvaient donc:

Sabine Duflo est une psychologue qui a fondé le CoSE (collectif contre la surexposition aux écrans). Elle a aussi écrit le livre « Quand les écrans deviennent neurotoxiques ».

Karine Mauvilly a été journaliste et enseignante. De part son expérience de l’apprentissage avec les enfants, elle a coécrit avec Philippe Bihouix le livre« le désastre de l’école numérique » et écrit par la suite « Cyberminimalisme ».

Jean Philippe Lachaux est directeur de recherche en neuroscience à l’Inserm. Il est le spécialiste de l’attention dans l’éducation et a créé du programme Atole (l’attention à l’école). Ce programme est disponible sur internet gratuitement  . Par conséquent, parents et professionnels de l’enfance, ne vous en privez pas ! Jean Philippe Lachaux est aussi l’auteur de livres sur le sujet de l’attention. Le dernier en date, « Les petites bulles de l’attention : se concentrer dans un monde de distractions », réunie une bd pour les enfants et du texte d’approfondissement pour les adultes. Je vous invite à regarder le tedx de ce grand chercheur où vous ressortirez plus consciente des enjeux de la sauvegarde de l’attention.

 

Les questions aux experts sur le danger des écrans

A la fin de la conférence, le modérateur propose une séance de questions / réponses avec les experts. De nombreuses mains se lèvent alors. Deux interventions parmi les nombreuses qui on eu lieu m’ont particulièrement touchées.

La première provient d’une infirmière scolaire. Elle constate, depuis une dizaine d’années maintenant, un appauvrissement du dessin chez l’enfant de maternelle. Le bonhomme, la maison , la fleur sont dessinés plus grossièrement et bénéficient de moins de détails que ceux des enfants de la génération précédente. Elle pense que la surexposition aux écrans y est pour beaucoup. Les experts confirment cela. Ils avancent que l’attention prolongée sur un dessin ne peut être là si l’enfant n’est pas habitué à être attentif et à faire les efforts nécessaires. Le temps d’écran empiétant parfois grandement sur le jeu libre, le fait qu’un enfant utilise peu ses mains dans ce but est aussi un facteur de régression dans le domaine du dessin et dans de nombreux domaines cognitifs.

Voici ci-dessous la comparaison de dessins d’enfant suivant leur temps d’exposition aux écrans (étude de Peter Wintersein en 2004 et 2005). Comme vous pouvez bien imaginer, ce n’est pas la qualité du dessin que l’on juge mais le niveau de concentration des enfants et l’application sur les détails. Comparez les dessins des enfants qui passent au maximum 1 h par jour devant la télé à ceux qui en passent plus de 3 heures. Regardez la totale incohérence des dessins des enfants laissés seuls devant la télé. Le bonhomme n’a plus de cou, ses membres ne sont plus rattachés. Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me fait froid dans le dos !

 

dessins d'enfants exposés aux écrans

 

Le seconde intervention qui m’a grandement interpellée est celle d’un professeur des écoles qui s’est adressé directement à Jean-Philippe Lachaux, mais aussi indirectement aux autres enseignants de la salle, pour encenser le programme Atole du chercheur. Cet instituteur de classe de primaire a vraiment vu un avant et un après « Atole » dans sa pratique de l’enseignement. Cela lui a permis de comprendre les mécanismes de l’attention et de mettre en pratique avec ses élèves des exercices pour mieux se focaliser. Au final, avoir investi de son temps personnel dans sa propre formation lui a permis de gagner du temps au quotidien dans sa classe, en ayant une meilleure attention de la part de ses élèves. Je ne vous en dit pas plus car je prévois de l’interviewer prochainement.

 

Deux personnes exceptionnelles sur le terrain

Janine Busson et Jacques Brodeur sont deux autres experts de terrain qui ont dans les tripes la protection des enfants face aux danger des écrans. De par leurs années d’expérience (au moins 25 chacun), je les considère comme des experts du sujet.

En 1994, deux enfants de 5 ans tuent un autre enfant du même âge. Ils reproduisaient simplement ce qu’ils avaient vu la veille à la télévision. En Angleterre, l’année précédente, deux enfants de 10 ans enlèvent et tuent un enfant de 2 ans (après avoir visionné un film de la saga des Chucky). Alors qu’elle était enseignante en maternelle, Janine Busson est littéralement choquée et révoltée par ces faits divers. A partir de ce moment-là, elle décide de fonder l’association “Enfance-Télé : Danger ?“. Elle est la pionnière de la semaine sans télé lancée en 97 et des 10 jours sans écran depuis 2009.

Jacques Brodeur est le pendant masculin de Janine Busson. Ce canadien est lui aussi un acharné de l’information sur le danger des écrans. Il crée lui aussi, au Canada, le défi des 10 jours sans écrans . Au bout de ces 10 jours remplis d’activités et de moments de partage, enfants, parents et enseignants sont bien souvent ravis du résultat.

 

Le triste constat de la surexposition aux écrans

Ce qui m’a le plus fait plaisir, et m’a en même temps attristée, a été d’entendre la lecture de phrases d’enfants à la fin de leurs 10 jours de défi sans écrans :

Voici certaines réponses à la question« Qu’as-tu le plus aimé pendant ces 10 jours ? »:

– j’ai pu parler avec maman (ou avec papa)

– j’ai joué avec mon petit frère

– nous avons joué à un jeu de société tous ensemble

– nous nous sommes baladés

Ces activités, pourtant simples et banales, ont parfois disparu de la vie quotidienne de certains enfants et cela principalement à cause des écrans ! La question que je me pose est donc la suivante : La «paix» provisoire que les parents peuvent avoir avec l’utilisation d’écrans vaut-elle la forte baisse du QI, l’apparition de troubles mentaux, l’appauvrissement des relations sociales, la perte d’empathie ou encore la hausse de la violence ?

Les enfants d’aujourd’hui formeront la société de demain la Société et nous, parents, sommes les premiers responsables de cela. Faisons tout notre possible pour les protéger. Pour vous aider, je vous invite à consulter mon article « 5 astuces pour limiter les écrans avec les enfants » .

Les conséquences des écrans décrits dans cet article vous ont-ils étonnés ? Vous sentez vous prêt à relever un défi sans écran ? Faites m’en part dans les commentaires ! Et n’hésitez pas à partager l’article via les réseaux sociaux, c’est d’utilité publique 🙂

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

11 commentaires

  • Barbara

    Cette session de questions réponses pointe du doigt certaines réalités difficiles à accepter. Je ne pense pas personnellement qu’il faille bannir les ecrans, car ils ont un rôle social – mais en contrôler strictement l’utilisation.

  • Barbara

    Je viens de me procurer le livre que tu as cité Marion et franchement ça fait froid dans le dos. Les conséquences néfastes commencent dès 30 mn d’exposition quotidiennes aux écrans !

  • Pricylia

    Je viens de tomber sur votre blog et je me sens moins seule. Cela fait déjà 7 ans que je dis a mon entourage que les écrans sont mauvais pour les enfants (et pas que les adultes aussi).
    Mes deux fils ne regardent pas la télé ou rarement de temps en temps un dessin animé mais pour moi un enfant est fait pour jouer. Car sans le jeu il ne peut pas apprendre a se construire dans un bon équilibre.
    Je fais la guerre a mes parents pour ne pas qui leur allume la télé quand ils sont chez eux.
    On me prend pour une extraterrestre car mes enfants ne regardent pas la télé, n’ont pas de tablette, et n’ont absolument pas le droit de toucher a nos téléphones portables.
    Cette année à l’école la directrice de l’école maternelle de mon plus petit a du alerter les parents sur les effets néfastes des écrans sur le développement des enfants…

    • J'apprends à être maman

      Si vous pensez que ça peut vous aider, n’hésitez pas à envoyer à vos parents mes articles sur les écrans en tapant “écran” dans la barre de recherche du blog. C’est un sujet qui me tient vraiment à cœur, car de santé publique ! D’ailleurs dans l’introduction de mon article ” 5 astuces pour limiter les écrans avec les enfants ” j’ai mis un lien vers un manifeste publié dans le journal le monde écrit par des professionnels de l’enfance qui tirent la sonnette d’alarme. Vous pouvez aussi leur envoyer cette page web 😉

      • Pricylia

        Mes parents n’en ont rien à faire.
        Je bats pour tout avec eux. Si les écrans était la seule chose.
        En ce moment j’essaye d’expliquer à ma mère que pour pâques je voudrais qu’elle arrête de leur prendre des chocolats de grandes surfaces et qu’ils n’en aient qu’il seul de chez le chocolatier et bio. Mais pour elle c’est trop cher.
        Je désespère de réussir à la faire changer un jour.

        • J'apprends à être maman

          Moins mais de meilleure qualité, vous avez raison. après on n’est pas dans les bourses des autres … Vous pouvez peut-être proposer de les acheter à sa place et qu’elle vous rembourse ce qu’elle aurait mis pour des chocolats industriels? Et c’est elle qui les offre !

  • Oum Khadidja

    Bonjour,

    Merci pour cet article! Il est vrai que les experts ne cessent de nous alerter sur les dangers des écrans sur les enfants. Je ne savais pas qu’il existait les défi sans écran lais c’est quelque chose que nous avons l’habitude de faire à chaque rentrée ( des petites ou grandes vacances) et nous c’est plus que 10 jours. Cela fait vraiment du bien aux enfants.

  • Lucile

    Je suis tellement d’accord avec cet article. Voilà plus de 2 ans que je milite car l’école de mon fils a imposé le Ipad obligatoire dès la 6ème alors que toutes les études démontrent les effets dramatiques que les écrans ont sur le développement des enfants !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre: "les 7 clés d'une relation sereine et épanouie avec vos enfants"