chambre d'enfant mal rangée
éducation bienveillante

5 astuces pour qu’un enfant range sa chambre

Votre enfant ne range pas sa chambre de lui-même? Ne vous en faites pas, c’est normal. Ma fille de 3 ans ne le fait que très rarement, même si je lui demande de le faire.

Il est souvent compliqué, pour nous les adultes, de comprendre que le rangement peut-être une activité qui d’une part n’est pas innée et qui plus est, est difficile à effectuer quand on a moins de 6/7 ans. Avouons-le, en tant que parent, on peut même avoir le sentiment de se sentir quelque peu exploité par cette petite tornade qui dévaste tout sur son passage. Donc comment faire pour que le rangement ne tourne pas à l’affrontement et ne se solde pas par des cris, des pleurs, des bouderies ou autres rancœurs?

Je vous livre ici 5 astuces que je viens d’expérimenter aujourd’hui même dans un atelier d’éveil corporel. Mais avant cela, voici les principes de base que l’on doit savoir en amont quant au rangement.

Principes de base du rangement pour les enfants

Le rangement est un apprentissage comme un autre

Quand beaucoup de jouets , livres et doudous sont éparpillés dans la chambre (ou le salon, la cuisine, le couloir, choisissez votre pièce encombrée 😉 ), le rangement apparaît comme une épreuve insurmontable pour la plupart des enfants s’il n’est pas guidé avec empathie par l’adulte et favorisé par un environnement adéquat. Il préférera alors fuir cette pièce en désordre plutôt que la ranger pour pouvoir jouir à nouveau de l’espace.

On ne donne pas un puzzle de 15 pièces à un bébé, on commence par 1 pièce puis 2, puis 3 ou 4 pour aller de plus en plus loin dans la complexité, ceci afin de pas le décourager. Et bien, pour le rangement c’est pareil, cela se fait graduellement. Laissons-leur le temps nécessaire pour apprendre cette activité.

Inviter à coopérer plutôt que donner des ordres

Imaginez, vous êtes employée de supermarché. Une livraison maraîchère est arrivée très en retard. Vous préférez si votre chef vous dit «la livraison de fruits et légumes est arrivée en retard ce matin, tu veux t’occuper de la mise en place des fruits ou des légumes? Je ferai l’autre. Et ensuite on se boit un café avant l’ouverture pour bien commencer la journée» ou «tu me fais la mise en place des fruits et légumes avant l’ouverture. Faudra te dépêcher, on est en retard ce matin».

Vous préférez le chef numéro 1 ou le numéro 2? Si vous n’êtes pas maso, et que votre chef ne vous fait pas des avances, vous avez choisi le numéro 1. Vous l’avez ressentie la boule de stress et l’envie d’étrangler le patron de la seconde situation? Et bien, dites-vous que les enfants ressentent la même chose que vous. Il prend plus de plaisir à coopérer et à participer avec d’autres personnes à la réalisation d’un objectif commun qu’à exécuter seul des tâches énoncées sous formes d’ordres.

Les 5 astuces du rangement dans la joie et la bonne humeur

1. Transformez le rangement en jeu

L’ attitude de l’adulte est très importante pour organiser l’activité de rangement. Dans l’atelier auquel nous avons participé avec ma fille, l’animateur a tout d’abord proposé à tous les enfants et parents présents de mettre le bazar dans toute la salle pendant la durée d’une chanson. Nous nous y sommes donnés à cœur joie. La chanson finie, il a inventé un jeu. Il proposait à chaque participant de trouver «3 clés». Nous avions éparpillé des balles, des ballons, des foulards, des doudous, des coussins et des pinces à linge. Il montrait une des clés, la pince à linge par exemple dans sa boite de rangement et chacun de nous devait en trouver puis en ramener une dans ce contenant qu’il avait en main. C’était comme une chasse au trésor au final. Il a fait de même avec les coussins (tous ont d’ailleurs été ramassés en une fois car les enfants en prenaient plusieurs et non un seul) et les ballons.

Un enfant apprend par le jeu. De même, il n’apprend pas sous la contrainte et la menace, les ordres sont donc contre productifs et la menace de punition n’enseigne en rien le pourquoi du rangement et ne fait que détruire la relation que l’on a avec son enfant. Est-ce cela que nous voulons?

2. Promettez une activité plaisante juste après le rangement

Puis pour le rangement qu’il restait à faire, il a proposé de pouvoir danser librement dans tout l’espace, mais que cela serait sûrement mieux si on rangeait tous ensemble les jouets restants par terre le temps d’une nouvelle chanson. Et tous les enfants se sont exécutés comme par magie, dans la joie et la bonne humeur. L’espace rangé, nous avons tous dansé et couru partout sur un sol libre de tout objet.

L’enfant apprend en expérimentant l’avantage retiré d’une situation. Dans l’exemple de l’activité, si l’espace est rangé on pourra danser comme on veut sans risquer de tomber ou se faire mal. On peut proposer une autre activité qui plaît à notre enfant comme se poser confortablement pour lire une histoire, faire la ronde, qu’importe… l’important étant de choisir une activité qui plaise à l’enfant et qui ne nécessite pas de matériel, pour ne pas avoir à ranger par la suite.

3. Participez en montrant l’exemple

Tous les parents ont joué le jeu lors de l’atelier. Nous avons éparpillé les objets, ramené les trésors dans les boites et rangé le reste sur une musique entraînante.

Surtout ne restez pas les bras croisés en montrant du doigt ce qui reste à ranger, c’est le meilleur moyen pour que votre enfant considère l’activité de rangement comme une tâche rébarbative. Rangez avec lui avec le même entrain, ça ira beaucoup plus vite et votre petit se sentira épaulé dans la tâche. L’important n’est pas qu’il vous obéisse et qu’il range tout seul, mais qu’il apprenne graduellement à ranger, en comprenant les avantages du rangement.

4. Une place pour chaque chose

Chaque set de ballons, balles, foulards, doudous et pinces à linge avait son contenant spécifique.

Pour ranger efficacement, investissez dans des contenants pour chaque typologie de jeux, cela permet à l’enfant de catégoriser les objets et donc facilite grandement le rangement. Cela peut être des boites en carton ou en tissu rigide, des paniers, les boites de jeux de société en elles-mêmes…

Vous pouvez coller une photo ou une illustration de ce qui va dedans pour les aider dans leur tâche.

5. Répétez, répétez et répétez encore et encore

Non, pas vos ordres, mais la démarche de rangement amusant! Vous n’allez pas être le meilleur narrateur d’histoire du premier coup, votre enfant ne participera pas au rangement de tous ses jouets la première fois, mais vous verrez une amélioration dès la première mise en scène du rangement. Alors continuez sur cette voie et tout se passera pour le mieux!

La quantité d’énergie que vous déploierez à construire cet imaginaire sera moins grande que celle que vous mettriez dans des ordres donnés sur un ton agacé avec toutes les conséquences négatives que cela peut avoir. Et je ne vous parle pas des résultats! Aujourd’hui j’ai tout simplement été bluffée par cet atelier. Tous les enfants, je dis bien tous, ont participé avec joie à tout éparpiller puis ont tout rangé en l’espace de 10/15 minutes. Je me suis dis que vous deviez connaître cette astuce géniale que j’ai apprise aujourd’hui.

N’hésitez pas à me raconter votre expérience du jeu du rangement et surtout à partager l’astuce avec vos amis parents désespérés!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires

  • Gabrielle

    Alala, le rangement… Avant d’habituer ma fille à ranger, il faudrait déjà que pour moi ça devienne un jeu … et je crois bien que le truc de “ranger en une chanson” peut être un défi bonne humeur, même pour moi 🙂
    En dramatisant un peu avec un “top départ !” en claquant des mains pour booster un peu.
    Allez, allons ranger en s’amusant 😀

    Merci pour cet article !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre: "les 7 clés d'une relation sereine et épanouie avec vos enfants"